Frédéric Beigbeder l'a dit : "Au 21e siècle, l'amour est un SMS sans réponse. Les textos sont une forme de torture très raffinée. Un jour sans réponse, on croit à une stratégie, deux jours sans réponse, on se vexe, trois jours sans réponse, on tombe amoureux." - "L'amour dure trois ans"

En 2022, on conjugue bien plus facilement les relations avec des plateformes virtuelles que des contacts physiques. Entre réseaux sociaux, émissions télévisées et autres plateformes et programmes proposés par nos tendres écrans, on passe bien plus de temps cloîtrés dans nos boîtes que dans le monde extérieur.

Faut dire que les confinements n'ont rien arrangé. Le fait de rester enfermé, coupé de tous - hormis une petite poignée de proches - a conforté beaucoup d'entre nous dans l'idée qu'aujourd'hui, le numérique peut tout remplacer, compenser, soulager.

Y compris lorsqu'il s'agit d'amour. Sortir ? Plus besoin. On a maintenant les applications de rencontre. C'est à se demander si quelques messages ne suffisent pas à faire naître et entretenir un couple. À quoi bon se toucher lorsqu'on peut s'écrire et s'appeler ?

Enjoy,

Les Éclaireuses

-

"Relation parasociale", "relation virtuelle"… C'est quoi ? 

"L'expression 'relation parasociale', introduite par les sociologues Donald Horton et Richard Wohl dans le Psychiatry Journal en 1956, réfère à une relation psychologique vécue par les membres d'un public avec des artistes et des personnages dans les médias et les arts", explique Psycho Media. Il s'agit ainsi du fait de s'identifier à une personnalité plus ou moins célèbre, et de s'y attacher. Des acteurs aux humoristes, en passant par les stars de la téléréalité et créateurs de contenus. On apprécie ce qu'ils dégagent, revendiquent, partagent, ce qui nous pousse, naturellement, à nous accrocher à eux… Sans aucun retour.

La relation virtuelle, en revanche, concerne deux personnes qui se sont rencontrées en ligne. Il peut s'agir de sites et applications de rencontre, de réseaux sociaux ou encore de jeux vidéos. Le fait est que le lien a été établi par le biais d'Internet. Lien par la suite entretenu, développé, menant à une relation - amoureuses ou non - à distance.

Les risques

La relation parasociale s'arrête donc à un seul sens. La personne suivie, admirée, aimée ne connaît même pas l'existence de son prétendant. "La déception et le sentiment d'être déçu sont inévitables parce que l'autre personne que nous pensons être notre ami ne répond pas de la manière dont nous l'attendons. Le rejet sera courant, nous imposons une relation à quelqu'un qui ne l'a pas demandée ou qui n'a pas accepté d'en faire partie", explique Holly Roberts, consultante pour le site de rencontres Relate, à Cosmopolitan UK. Une véritable relation, durale ou non, n'est ici pas envisageable : on doit simplement accepter et passer à autre chose, ou se conditionner à l'idée que la situation n'évoluera jamais.

La relation virtuelle amoureuse, elle, existe bel et bien puisqu'elle est réciproque : les deux individus se rapprochent en apprenant réellement à se connaître. Ils partagent leurs histoires, leurs expériences, leurs points de vue et leurs sentiments… Ce qui les unit de plus en plus. Seulement, voilà : cette relation, elle aussi, a ses limites. "On peut échanger avec une personne en profondeur, comprendre ce qui la touche, l'anime et la fait vibrer, et c'est bien plus fort qu'une rencontre. En revanche, il faut vite établir la rencontre qui sera un cap à franchir pour donner 'chair' à une réalité conversationnelle, émotionnelle, spirituelle", explique Florence Escaravage, spécialiste des relations de couple, et autrice à Slate. À noter que le manque physique, lui aussi, rapproche énormément. Voilà qui devrait nous remotiver à enfiler quelque chose et sortir trouver l'amour… Le vrai !

Des contacts physiques pour le bien de notre santé mentale 

Le contact physique est essentiel dans nos relations, certes, mais pas que, puisque la première personne à bénéficier de ses bienfaits… C'est nous-même ! En effet, le toucher fait du bien. Mentalement comme physiquement. Tape sur l'épaule, câlin, massage… De nombreuses études prouvent que toutes ces actions ont un impact positif sur nous. Le site Nos Pensées relaie plusieurs résultats de ces enquêtes : baisse de stress et d'angoisses, hausse de sociabilité et d'ouverture aux autres, épanouissement personnel… On sous-estime le pouvoir que peut avoir le simple fait de voir, de sentir réellement les êtres qui nous entourent. À ne jamais faire passer au second plan, derrière les rapports digitaux.

 

 

 

Tags : amour, réseaux sociaux, couple