Si cela fait quelques mois (ou même quelques années) que vous filez le parfait amour avec votre moitié, cela ne vous empêche pas, de temps à autre, d'avoir quelques petits doutes. La faute à son téléphone qui vibre en permanence (apparemment, ce serait des messages professionnels) ou à ses arrivées tardives les soirs de semaine (foutues réunions !). Même si on sait que c'est mal, on a tous déjà eu envie d'aller fouiller dans le téléphone de sa moitié, ne serait-ce que pour voir les photos un poil compromettantes qu'il garde dans sa galerie.

Heureusement, aujourd'hui, grâce à la technologie, on n'a plus besoin de jouer à Sherlock Holmes. En quelques clics, il est tout à fait possible de savoir si son partenaire est sur un site de rencontre ou non...

Une enquête qui ne vous prendra pas plus de deux minutes 

Vous avez décidé de sauter le pas et de tester votre partenaire ? En cas de doute sur sa fidélité, il est vrai qu'il vaut mieux vérifier. Si la solution la plus simple reste toujours de demander - droit dans les yeux - à votre partenaire si il ou elle est encore actif sur les sites de rencontre, il est également possible de passer par des chemins détournés pour connaître la vérité.

Cet outil s'appelle Cheaterbuster et ce n'est ni plus ni moins qu'un site internet qui va draguer tous les profils de Tinder pour savoir si oui ou non votre partenaire a décidé de prendre un petit shoot d'ego. Attention, cela n'est pas gratuit ! Une enquête, ça a un prix. Il vous faudra débourser la somme de 17,99 € pour avoir le fin mot de l'histoire.

Comment marche ce radar à Tinder ?

L'outil est très simple d'utilisation. Il suffit de noter le nom de votre partenaire, son âge, son genre, sa localisation et de laisser l'outil faire le tri. Au bout de quelques minutes, on vous proposera une sélection de profils qui ressemblent à celui de votre partenaire. Vous aurez rapidement les réponses à toutes vos questions (surtout si vous ne souhaitez pas passer par l'étape communication). Mais méfiance, l'application ne marche que pour les profils Tinder. Si votre partenaire est sur Bumble, Happn ou encore Fruitz, l'outil sera inefficace. 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

Tags : couple, News, rupture