Au XXIème siècle, on a enfin appris à s'écouter et surtout, à écouter notre environnement. De plus en plus, on ouvre nos esprits. On croit en la spiritualité... En les énergies.

On se questionne. On découvre. On s'intéresse. On croit ainsi en le Yin et le Yang, ce célèbre petit cercle représente l'univers, composé de deux énergies : celle de la femme - le Yin -, synonyme d'émotion, de sagesse, de lune et de froid. Et celle de l'homme - le Yang -, qui sous-entend l'action, le mouvement, la compétition et la chaleur.

On comprend que la planète entière n'est qu'énergie. Et que chacun d'entre nous en possède les deux facettes. "Chaque être humain, peu importe son genre (ou non-genre) ou son orientation sexuelle, est issu de la rencontre d’un homme et d’une femme, de deux énergies complémentaires et opposées : la féminine, et la masculine.", explique le site Yogis on Roadtrip.

Certains se rangent ainsi plus d'un côté. D'autres, de l'autre. Ce qui influence naturellement le caractère, la personnalité et les attitudes. On peut même se sentir Yin durant une période, puis Yang par la suite.

Et nous, en ce moment, on a clairement besoin d'invoquer notre énergie féminine... Rien de mieux pour commencer l'année. On va donc adopter des petits gestes récurrents pour y parvenir...

Enjoy,

Les Éclaireuses

-

Accepter ses émotions

Booster son énergie féminine, c'est prendre le temps d'accueillir ses émotions. Qu'il s'agisse d'un sentiment positif ou négatif, on n'a pas peur de conscientiser ce qu'on ressent. On ne fuit pas, ne contourne pas, n'enfouit pas. On fait un face-à-face avec ce qu'il se passe dans notre tête et notre corps, et on analyse la situation.

Pour y parvenir, on peut, par exemple, en parler avec notre entourage. Si pour une raison ou pour une autre, ce n'est pas possible, on peut également le dire à voix haute, devant un miroir. Ou encore, écrire. Tout est possible. Du moment que nous nous exprimons, nous pouvons le faire de la manière que nous souhaitons.

Exprimer sa créativité

L'une des plus fortes caractéristiques du Yin est la créativité. En effet, c'est dans cette énergie que réside notre capacité à rechercher des idées, imaginer, créer. Il est donc très important de la travailler, régulièrement, pour la maintenir en vie, et la développer. Sans cela, notre cerveau peut finir par perdre l'habitude d'être stimulé à ce niveau-là.

Pour ce faire, libre à nous de choisir ce qui nous inspire. Musique, danse, décoration ou encore cuisine, il est possible de s'exercer dans tous les domaines. On se pose, on réfléchit, on note. On teste et reteste lorsqu'on se casse la figure. Et ainsi de suite. Il n'y a pas de meilleure gymnastique du cerveau que celle-ci. En plus, elle est un parfait remède contre le stress et l'anxiété.

S'écouter

On doit également, plus que jamais, s'écouter. Dans tous les sens du terme. Une petite voix dans notre tête nous dit que nous ne devons pas y aller ? N'y allons pas. Notre ventre nous fait anormalement mal depuis deux jours ? Consultons un médecin. Bref, on doit arrêter de se voiler la face ou suivre le mouvement, et faire de notre avis le plus important.

Du coup, tout ce qui relève du plan, de la logistique, de l'organisation... On oublie. Bien sûr, un minimum syndical de planification est toujours le bienvenu. Mais cela ne doit, en aucun cas, empiéter sur notre façon de vivre et de penser. On suit simplement les signaux envoyés par notre corps... On est spontanée.

Adapter son mode de vie à son cycle

On n'oublie surtout pas Dame Nature... Et on veille à bien être en phase avec elle. Pour y parvenir, on se doit d'adapter notre mode de vie à elle. "Cela passe par respecter les cycles diurnes/nocturnes, en se couchant plus tôt l’hiver et en limitant la lumière des écrans, consommer des produits de saison, se balader régulièrement dans la nature, jardiner…", détaille le blog Boum Boum.

Les femmes menstruées peuvent également se calquer à leur cycle menstruel. On ne fait plus aucun barrage... Au contraire : on suit le mouvement lancé par la nature. Et, bizarrement, on s'aperçoit vite que tout coule maintenant de source...

 

 

Tags : psychologie, Femme