Il y a des moments plus faciles que d'autres dans la vie. Nous ne sommes malheureusement pas tous égaux face à l'anxiété et il s'avère que certaines personnes sont plus sujettes que d'autres aux angoisses. Qu'elles soient ponctuelles ou chroniques, elles peuvent venir compliquer le quotidien à de nombreux degrés. 

De nombreux facteurs entrent en jeu dans la création d'un sentiment d'angoisse, qu'ils soient extérieurs ou internes : l'isolement, la solitude, la fatigue, le stress, les difficultés du quotidien... Il existe de nombreuses sources à l'anxiété. Le ressenti est propre à chaque personne, certaines vont accorder plus d'importances à certaines situations et la résonance ne sera pas la même pour tout le monde. 

Aussi, certains peuvent éprouver de l'angoisse quand tout se passe bien. C'est paradoxal, mais le fait d'avoir un quotidien où tout roule après une période troublée peut aussi être source de nervosité. 

Il n'y a donc pas vraiment de règles quand il est question d'angoisse, c'est surtout une histoire de ressenti. Personne n'a le droit de vous accuser d'en faire trop ou d'exagérer. Si vous vous sentez dans une situation incommodante, il est important d'inverser la vapeur et de trouver un moyen d'échapper à ce sentiment. 

S'écouter, c'est important. Permettez-vous de laisser une place à vos ressentis, ils sont la source de votre énergie conductrice. Sans pour autant se laisser abattre, la clé du problème réside bien souvent dans le fait de conscientiser votre émotion, et dans le cas de l'anxiété, votre inconfort. Sans passer par la case psy, qui peut effrayer beaucoup de gens, il existe des solutions simples pour combattre l'anxiété et la mettre de côté pour vous permettre quelques instants de répit. 

La meilleure solution, c'est souvent d'occuper sa tête et ses mains. En focalisant notre part disponible du cerveau, nous nous concentrons sur l'action en cours. Cela permet de calmer l'anxiété et de détourner nos pensées sur autre chose. 

Nous avons listé pour vous 7 activités, faciles à pratiquer au quotidien, pour oublier momentanément vos angoisses et, peut-être, apprendre à les contrôler et à les éteindre. 

Enjoy

Les Éclaireuses

 

1. Combattez l'anxiété en vous accordant un instant de déconnexion

-

 

Dans un monde où tout va toujours plus vite, nous sommes quotidiennement assaillies d'informations plus ou moins anxiogènes. Les smartphones y sont pour beaucoup. Nous sommes presque toutes dans l'attente de la notification, de peur de passer à côté d'une information primordiale. 

Heureusement, il est tout à fait possible de déconnecter, et c'est souvent une bonne façon d'occulter momentanément les angoisses. Créez-vous une bulle temporelle qui vous permettra de revenir à l'essentiel. En d'autres termes, prenez du temps pour vous, loin des autres (que leur présence soit physique ou virtuelle). Prenez un bain, chantez sous la douche, revoyez ce film que vous connaissez par cœur, écoutez l'album qui a marqué votre adolescence... Ainsi, le temps de votre isolement numérique, vous pourrez vous déconnecter de vos sources d'angoisse. 

Pour les plus ambitieuses, profitez de vos vacances pour tenter une détox numérique, vous n'en reviendrez que plus reposée et apaisée. 

 

2. Trouvez-vous un guilty pleasure et exploitez-le

-

 

Vous êtes dingue d'animation japonaise ? Faites-vous un marathon pour rattraper tous les épisodes en retard (certains animés, comme Naruto ou One Piece ont plus de 700 épisodes, cela risque de vous occuper un moment). Les histoires à l'eau de rose vous donnent du baume au cœur ? Netflix regorge de dramas coréens qui combleront vos envies de romantisme. Vous aimez les blockbusters américains ? Idem, les plateformes de streaming proposent un large choix d'œuvres cinématographiques pour combler vos attentes. 

L'important est de trouver ce qui vous met du baume au cœur et qui vous permet de déconnecter. Ne vous sentez pas coupable de passer vos soirées devant des dessins animés si cela vous fait du bien. Ce qu'il faut comprendre, c'est que chaque personne est unique. À chaque profil, son pansement. Si vous plonger dans un monde fantasmagorique vous apaise, pourquoi vous en priver ? 

 

3. Ne sous-estimez pas la force de la respiration contre vos angoisses

-

 

C'est le fondement de la sophrologie. La respiration peut d'avérer être un allié de taille pour lutter contre l'angoisse. Bien maîtriser votre respiration vous permettra de nettoyer votre corps et votre esprit de tout ce qui l'encombre. Vous pouvez tout à fait consulter un professionnel pour comprendre les techniques de la sophrologie. Mais si l'idée d'une consultation chez un professionnel vous rebute, rabattez-vous sur la respiration ventrale, ce sera déjà un bon début. Inspirez profondément, à pleins poumons, en gonflant le ventre, bloquez l'air pendant 5 secondes et expirez lentement en aspirant votre nombril. En effectuant cet exercice 5 à 10 fois lorsque vous êtes en situation de stress, cela permet de solliciter votre diaphragme ce qui libèrera au passage vos émotions. À force de pratique, vous ressentirez les bienfaits et aurez une méthode infaillible pour retrouver le calme et la sérénité en un rien de temps.

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

 

4. Le sport comme soupape de décompression 

-

 

S'il y a bien une chose qui permet de se vider la tête, c'est bien le sport ! Que ce soit en club, en sport co', à la salle en solitaire, dans son salon ou devant sa console, l'activité physique permet de prendre un shoot d'hormones bénéfiques et, par la même occasion, de faire le vide dans sa tête. Alors, on n'hésite plus à chausser ses baskets ou son tutu et on va bouger ! Promis, même si vous y allez en traînant des pieds, vous reviendrez chez vous avec une énergie nouvelle et un esprit vierge d'anxiété (au moins pour un instant). 

 

5. Étirez-vous pour nettoyer vos émotions

-

 

Comme pour la respiration ventrale, les étirements vous permettent de faire le vide dans votre corps et d'éliminer les éventuelles tensions qui stockent les mauvaises pensées. On a tendance à l'oublier, mais les articulations encaissent beaucoup de choses, surtout la nervosité. Des muscles tendus et un corps contracté ont tendance à intensifier l'inconfort. Pour nettoyer toutes ces mauvaises choses, pensez à vous étirer régulièrement. La zone la plus importante ? Celle du bassin. Il est nécessaire de se focaliser sur un muscle en particulier, votre psoas. On l'appelle aussi le muscle de l'âme, et, plus il est rigide et tendu, plus il génère des tensions responsables du manque d'énergie, des angoisses et de la fatigue. Étirer ce muscle vous permettra de débloquer toutes ces tensions et vous permettra de venir "mettre de l'air" dans vos articulations. Au fur et à mesure des étirements, vous vous sentirez de plus en plus apaisée et légère. 

Il est assez facile d'étirer la zone du psoas en quelques postures : la position du pigeon, les grandes fentes, la posture de la grenouille sont quelques exemples très faciles à reproduire au quotidien. 

 

6. Misez sur les activités manuelles pour occuper votre tête et vos mains

-

 

Vous sentez le besoin de vous focaliser sur quelque chose ? Trouvez une activité manuelle qui vous permettra de vous occuper l'esprit et les mains. Puzzle, tricot, crochet, coloriage, maquette, legos, couture, peinture... À vous de trouver l'activité qui vous correspond le plus. En vous focalisant sur l'action présente ou sur la mécanique du geste (comme pour le tricot par exemple), vous avez de grandes chances de chasser les idées noires de votre tête. En les occultant, vous pouvez éventuellement les oublier pour le reste de la journée et remettre l'anxiété au lendemain. Comme quoi, la procrastination peut aussi avoir du bon !

 

 

7. Attaquez-vous enfin à cette pile de livre que vous ne trouvez pas le temps de lire

-

 

Comme pour les séries et les films, lire est un excellent moyen d'occuper son cerveau pour lui éviter de penser à autre chose. Que ce soit pour lire les livres légers, des romans de gare ou la totalité de la Pléiade, une page lue est une page de gagnée. En plus, la lecture peut vous permettre de faciliter l'endormissement le soir, chose qui n'est pas forcément facile quand on est soumise à des angoisses passagères.