Vous pensiez être au top : vous mangez les salades fétiches des célébrités, votre péché mignon c'est un smoothie au chou kale, vous faites trois salutations au soleil par jour et quand ça ne va pas, vous enfilez vos baskets (Adidas de préférence) pour aller courir. Il n'y a pas plus healthy que vous ! Le seul petit écart que vous vous autorisez, c'est un ou deux verres de vin de temps en temps... En plus, vous avez lu que c'était bon pour la santé et que ça permettait même de vivre plus vieux... Sauf que ces verres de vin peuvent venir ruiner absolument tout votre travail, et ce, pour une raison très simple : le vin (qu'il soit rouge, blanc ou rosé) est très calorique.

Boire du vin ou manger un burger, c'est le même nombre de calories

Selon une étude britannique menée par l'Alcohol Health Alliance UK, deux verres de vin suffisent amplement à atteindre la dose de sucre journalière nécessaire à un adulte. Finalement, un apéro et on a déjà usé toutes nos cartouches. Et, s'il y a des alcools qui sont beaucoup moins caloriques que le vin, en bon Français qui se respecte, il est relativement difficile de se priver de ce petit plaisir du vendredi soir qui accompagne à la perfection une viande ou un poisson de qualité.

On se sent même un peu trahis, depuis des années, on nous fait croire que le vin, c'est bon pour la santé... Sauf qu'en réalité, boire plus de deux verres de vin de façon régulière peut finir par vous faire prendre du poids (et même vous faire gonfler le ventre).

Pourquoi on pense que le vin c'est bon pour la santé ?

Si de nombreuses études confirment qu'il y a plein de bonnes choses dans le vin, c'est avant tout grâce aux qualités antioxydantes du vin rouge qui, consommé avec modération, serait bon pour la santé. Sauf qu'il est également important de ne pas oublier que le sucre, bien que naturel, car issu de la fermentation, est loin d'être le meilleur ami de notre corps. 

Une bouteille de vin est plus ou moins équivalente à 50g de sucre (soit la dose journalière recommandée par l'OMS), c'est plus ou moins l'équivalent d'une crêpe au Nutella (sauf qu'on boit une bouteille plus lentement qu'on ne mange une crêpe). Il suffit de choisir son camp : celui de la nourriture ou celui de la boisson (en gardant en tête que l'alcool peut avoir de nombreux effets indésirables sur la santé et peut également rendre dépendant). 

Du coup, ce sera burger ou Pinot noir ? 

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

 

 

Tags : régime, junk food, Alimentation