Voici la recette de la boisson miracle anti-gueule de bois !

Marie Ordioni 28 janvier 2024

Faire la fête, c'est cool. Se réveiller le lendemain, ça l'est beaucoup moins. C'était sans compter sur cette boisson, miraculeux remède anti-gueule de bois. Les lendemains de soirées ne vont jamais être aussi doux qu'à ses côtés...

Aïe. Ce matin, ça fait mal. Dans notre tête, c’est un concert de batterie. Ça frappe, ça roule, ça tape… Wow. Sans parler du reflet dans notre miroir. On ne saurait distinguer nos yeux de notre nez. Et notre nez, de notre bouche. Nos cernes, en revanche, sont plus que jamais présents. On est complètement déstructurées. À l’intérieur, comme à l’extérieur, d’ailleurs. Mais que se passe-t-il ? Ou plutôt… Que s’est-il passé, hier ? Ah oui, c’est bon… On a des flashs de la veille… On est en gueule de bois.

Ah, la gueule de bois… Douce et désagréable maladie vieille comme le monde. On l’a côtoyée pour la première fois le jour des résultats de notre bac. Et depuis, elle refait de temps en temps irruption dans notre vie. Premier stage, premier CDI, premier enfant… À vrai dire, elle est là pour toutes nos premières fois. Et même si elle est synonyme d’heureux événements, sa venue ne nous fait pas foncièrement plaisir… Au contraire.

Voilà des années que l’on essaie de s’en débarrasser. De l’éviter. Que l’on développe des techniques pour ne pas la croiser. Verre de citron pressé, cocktails détox et autres remèdes de grand-mère… Rien n’y fait. Enfin, rien n’y faisait, plutôt. Avant de tomber sur le tourin, miraculeuse soupe anti-gueule de bois. On vous donne tous les secrets de cette boisson magique 

Le tourin, ‘savoureuse’ soupe aux milliers de vertus

Pour trouver l’origine du tourin, il faut aller dans le Sud-Ouest, et plus particulièrement dans le Périgord et le Bordelais, où elle est appelée ‘torrin’ en occitan, ou encore ‘ouliat’ - en français, ‘savoureux’. Traditionnellement, lors de mariages et autres fêtes, les derniers encore debout réveillaient les ‘moins courageux’ pour leur préparer et leur faire boire cette mixture assez forte en goût. Elle était également servie aux jeunes mariés, au lendemain de leur union.

Et s'ils étaient missionnés pour le faire, ce n’était pas simplement pour respecter une tradition originale. En effet, la ‘gueule de bois’ résultant d’une déshydratation du corps liée à son ingestion d’alcool - à consommer avec modération, toujours -, le tourin contient tout ce dont on a besoin en lendemain de soirée. Selon les régions, ses ingrédients varient, mais sa recette la plus répandue reste néanmoins celle à l’ail. Source de vitamine B6, vitamine C ainsi que de phosphore et de potassium - et beaucoup d’autres choses ! -, cet ingrédient présente de nombreux bienfaits pour le corps humain. Dans le cas d’une gueule de bois, au-delà des vertus hydratantes que va nous apporter cette boisson, sa teneur en antioxydant va contribuer à supprimer les toxines de notre foie.

La recette du tourin

Nous sommes allées piocher cette recette traditionnelle du tourin dans le Journal des Femmes Cuisine. Pour la réaliser, pas besoin d’une grande organisation : elle ne nécessite que très peu d’ingrédients, et son temps de préparation est inférieur à une heure.

Ingrédients, pour 3 personnes :

  • 10 à 12 gousses d’ail
  • 1 œuf
  • 1 cuillère à soupe de graisse d’oie
  • 1 cuillère à soupe de farine
  • 1 L d’eau
  • Quelques gouttes de vinaigre
  • Sel
  • Poivre

Préparation :

  • On commence par éplucher les gousses d’ail. En même temps, on met la graisse d’oie à fondre à feux doux, dans une casserole. Une fois épluchées, on mélange les gousses d’ail à la graisse d’oie. On les laisse mijoter pendant à peu près 5 minutes, tout en remuant, jusqu’à ce qu’elles deviennent dorées.
  • On ajoute ensuite la farine, et on remue. Puis on verse directement l’eau, toujours en remuant. Le but étant d’obtenir un résultat homogène et fluide, et d'éviter la formation de grumeaux. On peut ensuite saler et poivrer - on n’y va pas de main morte ! -, puis on laisse mijoter pendant une trentaine de minutes, toujours à feux doux.
  • En attendant, on sépare le blanc du jaune d’œuf, et on ajoute le vinaigre au jaune. On remue. On verse une cuillère du bouillon, toujours sur le feu, dans notre mélange - jaune + vinaigre -. Puis on reverse le tout dans la casserole. On remue, toujours.
  • Après 30 minutes, on porte la casserole, toujours sur le feu, à ébullition. Tout en remuant, on termine en versant le blanc de l’œuf dans le bouillon.

Notre soupe magique est fin prête. Adieu gueules de bois et journées au lit, bonjour lendemains de soirées productifs !

Retrouvez plus d'articles dans notre rubrique Food & Gastronomie

 

Tags : aliments, recette, Nutrition

Marie Ordioni
Rédactrice

Vous aimerez aussi