Métro, boulot, dodo. Aujourd'hui, nous n'avons plus le temps de perdre notre temps. On vit à mille à l'heure, entre le boulot, les enfants (ou pas d'ailleurs), sa vie privée... D'ailleurs, cela se ressent dans l'évolution de la société : alors que nos grand-mères passaient des heures aux fourneaux à cuisiner de bons petits plats pour toute la maison, la cuisine est aujourd'hui secondaire pour grand nombre d'entre nous.  

Cuisiner est devenu une corvée. Du "c'est pénible, ça prend trop de temps", au simple "je n'aime pas ça", ce n'est assurément pas l'activité en vogue. On le conçoit, cuisiner tous les jours, pour le midi, le soir, trouver des idées, rentrer du travail et passer un moment en tête à tête avec les casseroles, tenter de faire un plat qui conviendrait à Timéo, le petit dernier, ET à sa grande soeur Lilou, tout cela en essayant de préparer des mets sains... Bref, cela semble être une mission impossible. 

Alors Picard et ses plats surgelés deviennent nos meilleurs amis. Il faut l'avouer, la facilité est beaucoup plus accessible : un tour au supermarché et le dîner n'a plus qu'à être réchauffé !

Pourtant, a-t-on besoin de rappeler que les plats industriels sont remplis d'ingrédients mauvais pour la santé ? Ce n'est une surprise pour personne, entre les additifs, les sucres ajoutés, les conservateurs, les colorants en tout genre, etc. une véritable usine chimique s'immisce dans notre assiette. Lorsque vous achetez un cordon bleu, ce n'est pas seulement du fromage et de la dinde panés que vous ingérez. Le "fromage", il n'en a que l'apparence, et la viande, vous pouvez encore la chercher.

En plus d'être mauvais du point de vue de la santé, ils sont mauvais d'un point de vue nutritif. Du mauvais gras, des protéines médiocres, du sucre même dans les plats salés, le risque de prendre du poids pend au-dessus de nos têtes, telle l'épée de Damoclès. Il n'y a pas de secret, cuisiner est le meilleur moyen de savoir ce qui se trouve dans notre assiette. Ainsi, il est urgent de réapprendre à cuisiner, d'aimer cuisiner ! 

La solution pour ça ? Le batch cooking, ou l'art de cuisiner vos plats pour toute la semaine. Cette méthode consiste à cuisiner à l'avance tous les repas de la semaine. Gain de temps, libération mentale, organisation idéale, etc. bref, que des avantages ! Et si l'on vous disait que ce pourrait aussi être la solution pour maintenir une alimentation saine et donc de stabiliser (ou perdre) son poids ?

Vous avez probablement des questions, on y répond ! Vous verrez, une fois testé, vous ne pourrez que l'adopter.

Enjoy,

Les Éclaireuses 

 

Le batch cooking, qu'est-ce que c'est ?

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Maria | Cocina Mediterránea (@saboreanda)


Batch signifie lot, regrouper. Comprenez dans batch cooking "regrouper la préparation des plats". Un nom un peu barbare pour une méthode révolutionnaire (oui rien que ça...). Le batch cooking consiste à préparer de façon logique et organisée tous vos plats de la semaine en amont. Pour les control freaks (les maniaques du contrôle) ou les personnes organisées, vous le pratiquez certainement depuis des années, sans savoir que cela porte un nom. 

La promesse ? Du temps gagné et une libération de la charge psychologique entre autres. Fini le fameux "on mange quoi ce soir ?" !

"Mon dieu, mais ça doit prendre un temps monstre !" En réalité, pas tant que ça. Deux heures, top chrono, par semaine et l'affaire est bouclée. Vous ne nous croyez pas ? Essayez ! Si deux heures vous paraissent énormes, soyez consciente que le temps que vous consacrerez à la préparation du dimanche, c'est du temps que vous ne passerez pas en cuisine les autres soirs de la semaine.

Mais comprenez bien, le batch cooking (ou meal prep), ce n’est pas cuisiner un gros plat type pot-au-feu, potée, soupe… et le resservir toute la semaine ! Le batch-cooking, c’est préparer plusieurs plats en même temps et en avance. Par exemple, vous prévoyez une ratatouille. Il vous faut donc des courgettes. Au lieu de couper 3 courgettes, coupez-en le double, cela ne prend que quelques minutes de plus. Et profitez pour faire dans la foulée un velouté de courgettes, un gratin et une salade de crudités. Pendant qu’une belle viande cuit au four, sur la plaque du dessous, faites cuire une quiche ou une tarte. Ce que vous allez faire le dimanche soir, c'est préparer les bases de vos repas.

Quels sont les avantages du batch cooking ?

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Tasty (@buzzfeedtasty)


Cette méthode, ou plutôt cette habitude, présente de nombreux avantages. En toute honnêteté, nous n'avons pas trouvé d'inconvénients.

Le premier avantage, qui saute à l'évidence, le gain de temps. Le fait de regrouper et d’effectuer le même type de tâches ensemble permet d’aller plus vite. Aussi, planifier la tâche et l'effectuer à des moments donnés est bénéfique. Au final, cuisiner en une fois dure moins longtemps que le temps total passé à cuisiner tous les soirs.

Puis, en allant faire les courses avec une liste précise qui servira à préparer tous les plats de la semaine, vous évitez d'acheter tout et n'importe quoi. Cette méthode est parfaite pour les personnes qui ont envie de bien manger, de se faire plaisir, de varier, mais qui ne parviennent pas forcément à s’organiser seules. On pense notamment à ceux qui vont faire leurs courses de manière automatique, en achetant souvent les mêmes choses, sans réfléchir en amont aux repas qu’ils pourraient concocter avec. Ainsi, vous réaliserez des économies.

Un autre point non négligeable, la libération psychologique. Pour ceux que la cuisine oppresse, le batch cooking peut être libérateur. Réfléchir au repas du soir, c'est pénible. Pour certains, cette réflexion commence dès le matin et peut même être source d'angoisse. Alors, en élaborant tous vos repas de la semaine une seule fois, cela réduit considérablement les prises de tête. Vous pouvez adapter la méthode à votre convenance. Si vous trouvez que c'est trop rigide, vous pouvez simplement vous contenter de préparer les légumes longs à cuire par exemple. 

On vous le dit, cette méthode révolutionnaire est parfaite pour avoir une bonne alimentation. On ne va pas se mentir, le soir on n'a ni la foi ni l'énergie pour cuisiner quelque chose d'élaboré. Alors on va alors au plus rapide, des pâtes ou un passage chez le traiteur. Mais, avec le batch cooking, cuisinez une fois et mangez sain toute la semaine !

En plus, adieu les grignotages entre les repas. Si vous avez faim à 18h45, pas de problème, le repas est prêt ! Au lieu de vous ruer sur un paquet de chips ou un morceau de fromage, vous n'avez plus qu'à sortir les plats du frigo et à les réchauffer. Finalement, c'est comme si vous achetiez des plats tout prêts, sauf que ces plats, VOUS les avez préparés. 

Qui a dit que la cuisine était le "travail" de la maîtresse de maison ? Fini ces clichés désuets. Avec le batch cooking, toute la famille peut être mise à contribution. Le dimanche après-midi peut se transformer en une activité culinaire, un moyen amusant et bénéfique d’exploiter gratuitement (mais légalement) ses enfants !

À présent, hors de question d'entendre une fois de plus que vous achetez des plats préparés "pour gagner du temps".

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

C'est bien, mais comment s'y mettre ?

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par dewberry.id (@dewberry.id)

 
Le batch cooking n’a rien de compliqué. Il s’agit d’une habitude à prendre, et avec quelques clés en main, c’est du gâteau !

Deux tendances s’affrontent dans la discipline. Vous pouvez cuisiner chaque recette en avance pour n’avoir plus qu’à réchauffer (et dans ce cas, il faudra congeler une partie) ou bien préparer chaque aliment séparément et les assembler le moment venu. Voici un petit guide de démarrage :

1. Le samedi par exemple, prenez le temps nécessaire, seule ou en famille, pour élaborer un tableau des repas pour la semaine. Que ce soit une idée en tête, une recette repérée dans un magazine ou un livre de cuisine, les sources d’inspirations sont inépuisables. Affichez le tableau sur le frigo ou le mur de la cuisine, optez pour un modèle suffisamment grand afin de pouvoir lire clairement ce que vous y écrirez !

2. En fonction des recettes choisies, rédigez directement votre liste de courses, puis direction le supermarché.

3. Vient la préparation des aliments. Choisissez le moment qui vous convient le mieux. Souvent, les batch cookers préfèrent le dimanche en fin d’après-midi. En même temps que vous préparez le repas du soir, préparer tous vos petits ingrédients. D’une pierre deux coups, on a dit !

Vous pouvez même pousser les choses un peu plus loin et préparer le petit-déjeuner en avance ! Par exemple, lors du brunch du dimanche, préparez un surplus de pancakes, que vous glisserez au congélateur. Vous n'aurez plus qu'à les passer quelques secondes au micro-ondes. Pour les plus paresseux encore, vous pouvez même congeler vos tartines. Vous n’y aviez jamais pensé, non ? Bien entendu, on ne va pas les tartiner de suite. De retour de chez le boulanger, trancher directement votre pain de la dimension de vos tartines. Direction le congélo, et quand vous souhaitez, hop, au grille-pain et tadam ! Un coup de beurre, de confiote et la journée démarre !

Les conseils à savoir pour un batch cooking réussi

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Green et Compagnie (@green_et_compagnie)


Vous devez certainement vous demander comment les aliments cuisinés le dimanche pourront tenir jusqu'au vendredi. Pas de panique, voici quelques conseils qui vous seront utiles pour une conservation optimale des aliments.

- Pour stocker vos préparations, optez de préférence pour des boîtes hermétiques en verre et dont les plastiques (s'il y en a sur le couvercle) sont garantis sans BPA. Grâce à ce type de conservation, les plats et aliments cuisinés en avance se gardent plus longtemps au frais ou au congélateur. Au moment du repas ou de la préparation du menu, le contenant pourra aller au four ou au micro-ondes.

- Pensez à choisir des boîtes avec plusieurs tailles et contenances, de manière à pouvoir stocker différentes quantités (de 400ml à 1,5L)

- Avant de mettre les plats au réfrigérateur, il est important de bien les laisser refroidir. Si conserver les plats au réfrigérateur pendant plusieurs jours vous dérange, vous pouvez tout à fait les mettre au congélateur.

- Nettoyez régulièrement votre réfrigérateur pour éviter les bactéries

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

Pour devenir LA/LE pro du batch cooking :

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Caroline Pessin (@carolinepessin)

Il existe de nombreux livres pour vous guider dans le batch cooking. Des recettes par semaine, des conseils, impossible d’échouer !

"En 2h je cuisine light pour toute la semaine", Caroline Pessin

"Batch cooking - Je cuisine une fois le week-end pour toute la semaine", Pascale Weeks

 

 

 

 
 
 

 

Tags : aliments