Le régime Dukan, le régime monodiète… on ne les présente plus. Régulièrement, de nouveaux régimes tendance voient le jour et connaissent leur heure de gloire. Actuellement sous la lumière des projecteurs : la cure de jus détox.

Après les fêtes de fin d’année ou un repas « un peu trop riche », avant une nouvelle saison « pour l’attaquer du bon pied », après des « excès » alimentaires, la solution miracle serait de faire une « cure détox ».

Aussi appelée le « juicing », la cure de jus est devenue un réflexe bien-être, beauté et minceur. La promesse de ces jus ? Détoxifier notre organisme, le mettre au repos, induire une perte de poids, tout en faisant le plein d’énergie et de vitalité. Comment ? En consommant exclusivement des jus de fruits et légumes frais, parfois enrichis en algue ou en épice. Non, on ne parle pas du jus d'oranges pressées le matin au petit déjeuner, mais des cures « longues ». Pendant plusieurs jours consécutifs, vous remplacez l'ensemble de vos repas par un jus, en ingérant jusqu'à 6 jus par jours. De nombreuses marques proposent un programme établi sur 4 à 6 jours en moyenne. 

De prime abord, la proposition semble alléchante. Faire du bien à notre corps, le fortifier, se « purifier » à l’aide d’ingrédients naturels… Qui voit un point négatif ? Cependant, cette pratique interroge, puisqu'elle va à l'encontre du traditionnel « il ne faut surtout pas sauter un repas ! ». Alors le juicing est-il vraiment efficace et sans danger ? La tendance ne fait pas l’unanimité chez les médecins nutritionnistes. Trop radicale, cette pratique ne serait pas si bienfaitrice que ce qu’on nous laisse croire. 

Aujourd'hui, on approfondit le sujet avec vous, car une telle pratique n'est pas anodine. Elle doit être réfléchie et réalisée dans les règles de l'art. 

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

Des jus de légumes pour éliminer les toxines, mais quelles toxines ?

-

Une fatigue passagère, une mauvaise digestion, notre peau qui fait des siennes, nos kilos en trop… c’est forcément de la faute des « toxines ». Aujourd’hui, on veut à tout prix éliminer ces « toxines » de notre corps. Alors on fonce vers le premier « thé détox » qui, sur le papier, promet de faire des miracles. Une tasse, et tous vos maux disparaissent.

Mais de quelles toxines parle-t-on ? En médecine, le terme « toxine » fait référence à une substance toxique fabriquée par un organisme vivant tel qu’un champignon, un serpent venimeux ou certaines bactéries. Des menaces auxquelles nous sommes loin d’être confrontés tous les jours. Mais dans le langage courant, ce terme fait désormais référence aux substances nocives accumulées dans l'organisme humain par l’alimentation et la pollution. Dès lors, il est nécessaire de vous rappeler que le corps humain est une machine incroyable qui possède un mécanisme naturel de nettoyage ou détoxification beaucoup plus puissant que ce que pourraient faire des plantes. C’est d’ailleurs la principale fonction du foie et des reins. Le secret numéro 1 ? Boire de l’eau, au minimum 1,5L par jour, pour ainsi faire fonctionner les reins. Ils pourront alors éliminer les toxines par l’urine. Le secret numéro 2 n'est autre qu'une alimentation équilibrée, pour ne pas encombrer notre organisme avec des aliments « polluants ». Il est bien plus judicieux alors d'éliminer de notre alimentation les substances toxiques (comme l'alcool par exemple) que de faire une cure de jus détox.

 

Une perte de poids rapide, mais pas durable

-

À côté de l’aspect « purifiant » qui fait le succès de ces cures, la perte de poids promise en convainc plus d’un. En quelques jours, vous perdrez certainement quelques kilos. Mais dès le retour à une alimentation normale, la reprise du poids est inévitable. On vous le rappelle, pour être viable et durable, une perte de poids doit s’étendre sur le long terme. Celle engendrée par le juicing serait trop drastique. Le professeur Hosen Kiat et le docteur Alice Klein, deux chercheurs australiens qui se sont penchés sur les bénéfices et les risques des cures détox, le précisent : « bien qu’il est possible que les cures détox pauvres en calories soient capables d’induire une perte de poids à court terme, leur utilité pour maintenir un poids santé sur le long terme est discutable ». Surtout, ils insistent sur le fait que « la perte de poids revendiquée par les produits détox n’est soutenue par aucune preuve clinique »1. On aimerait toutes que la solution soit si « simple » pour se débarrasser à notre guise des kilos « superflux ». Malheureusement (ou heureusement), la solution la plus efficace à ce jour qui n’a plus à faire ses preuves reste la pratique d’une activité physique, mais surtout une alimentation saine.  

 

Et le plein de vitalité lié aux jus de légumes alors, vrai ou faux ?

-

« Mange au moins 5 fruits et légumes par jour », nous répète-t-on. Les manger, les boire, c’est du pareil au même non ? Grossière erreur. Manger un fruit ou le boire en jus n’a pas du tout les mêmes bienfaits. Les jus consommés pendant la cure sont sans pulpe, donc pauvres en fibres. Si les fibres n’ont pas de valeur énergétique, en revanche, elles n’en sont pas moins essentielles à notre digestion. Sans fibres, le transit est beaucoup plus rapide (ce qui appuie l’idée de « purification » des cures de jus). Sans fibres, l’assimilation des nutriments, glucides et lipides notamment, n’est pas étalée au fil de la digestion. Finalement, vous faites tout autant le plein de vitamines avec des fruits et légumes sous d'autres formes, comme des fruits frais ou des légumes natures en salade.

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

 

Attention aux effets indésirables

-

Outre leur efficacité scientifique non prouvée, ces cures peuvent provoquer quelques effets indésirables. Des maux de tête, une mauvaise haleine, de la fatigue... L'explication est simple : comme ces diètes sont pauvres en calories, le corps se met en situation de jeûne. Mais pour fonctionner efficacement, l’organisme a besoin d'apports journaliers de protéines, lipides, glucides. Or, en ne consommant que des jus pendant une certaine durée, ces besoins ne sont pas satisfaits. Sans l’énergie apportée par le glucose, le cerveau et les muscles se retrouvent démunis. Ils se tournent alors vers le foie, en quête d’une solution de survie. Celui-ci ne va malheureusement pas piocher dans les réserves de graisse dans un premier temps, mais va chercher cette énergie dans les protéines de nos muscles. Parallèlement, il va envoyer des corps cétoniques (déchets du métabolisme des graisses utilisées comme source d'énergie lorsque les réserves en sucres de l'organisme sont insuffisantes) au cerveau et aux muscles en guise d’énergie. C’est l’accumulation de ces corps cétoniques dans le sang qui provoquent ces effets peu désirés.

Avant de vous jeter à corps perdu dans une cure, il est important de connaître les contre-indications. Cette pratique est fortement déconseillée aux personnes diabétiques ou avec des problèmes cardiaques, souffrant de trouble des conduites alimentaires ou d'une mauvaise santé générale. N'oubliez pas que l'avis d'un spécialiste de santé est bien souvent indispensable.

 

Alors les cures de jus sont-elles utiles ?

-

Une perte de poids pas durable, une élimination superficielle des toxines, l’assimilation de nutriments pas optimisée, des effets indésirables… Finalement, la cure de jus est-elle utile ? En réalité, le concept est un peu superflu. C’est se donner du mal à faire quelque chose que notre corps fait déjà naturellement. Néanmoins, tout comme le jeûne, une cure de jus motivée par une mise au repos temporaire de l'organisme est envisageable et peut vous faire du bien mentalement, tant que vous le décidez et qu'on ne vout l'impose pas. Toutefois, l'après-cure se prépare. Votre corps doit se réhabituer progressivement à ingérer d'autres aliments, alors la pire chose à faire serait de vous ruer dans le premier fast food ou sur le pot de pâte à tartiner.

Parfois, se contenter du plus simple et le meilleur ("less is more"). Souvenez-vous, il vaut mieux avoir une alimentation saine tous les jours, plutôt que de faire un régime « détox » quelques fois par an, pendant un ou deux jours. Le corps est une machine qui s'éduque, et il faut parfois un certain temps pour qu'il comprenne ce qu'on veut lui enseigner. Alors c'est décidé, on fait une cure de son frigo pour le vider des aliments trop gras, raffinés, sucrés et salés en le remplissant d’aliments sains.