Un distributeur automatique de bronzage version 1949 ou un spray bronzant de la génération 2000 ? Il est difficile de choisir lequel on veut essayer... Il y a pourtant un choix qu'il ne faut absolument plus reproduire aujourd'hui, au 21ème siècle !

Certaines pratiques beauté sont réalisées par beaucoup de personnes car elles semblent être les meilleures solutions aux petits tracas du quotidien. Cependant, avec un peu de recul, il semble tout à fait dangereux et inconscient d'y avoir eu recours.

La société change constamment. Entre l'évolution technologique et les progrès scientifiques, ces avancées améliorent notre quotidien. Le 20ème siècle est rempli de découvertes et de pratiques quelques fois très surprenantes qui ne sont pas envisageables aujourd'hui, dans notre société moderne.

On peut se poser la question : à quoi pourraient donc ressembler les prochaines avancées dans 100 ans ?

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Peindre ses jambes dans un magasin, 1941

C'est dans un magasin pas très ordinaire que des employés peignaient les jambes de leurs clientes. Le but était de réaliser un faux collant pour toutes les femmes qui ne pouvaient pas sortir sans collant, car les jambes dévoilées étaient considérées comme une forme de nudité. Durant la guerre, tout le Nylon a été réquisitionné, les femmes n'avaient d'autres choix que de se mettre de la peinture sur leurs jambes.

 

2. Un distributeur automatique de bronzage, 1949

Avoir un teint hâlé en trente secondes avec une machine à distribuer un bronzage de rêve ? C'était possible aux États-Unis pour 25 cents en 1949. Lors d'une convention de machines à distribution, la présentatrice montrait cet outil "formidable" qui donnait un bronzage uniforme en moins d'une minute. La machine a été inventée bien avant le distributeur de billets, comme une envie de soleil bien avant de vouloir retirer de l'argent d'une machine.

 

3. Les dents noires, jusqu'en 1950

Si, aujourd'hui, on se bat au quotidien pour avoir le plus blanc des sourires, ce n'était pas le cas avant. Dans l'ancienne culture asiatique, et parfois même aujourd'hui, les dents noires comme du charbon étaient considérées comme un signe de beauté. Pour obtenir cette coloration, il était courant de boire tous les jours une boisson composée de rouille, de thé, de feuille de sumac et de vinaigre.


4. Le corset, 1908

Avoir une taille de guêpe était synonyme de noblesse, il était donc impératif pour les femmes d'en porter un. Au 20ème siècle, avoir une fine taille était le rêve de beaucoup de femmes, mais si le corset était une bonne façon de s'amincir, il pouvait provoquer beaucoup de dégâts internes. Ses conséquences sur le corps sont gigantesques. En effet, les organes sont contractés et se répartissent donc en haut et en bas du tronc. Les côtes sont compressées et le fonctionnement des poumons est perturbé. Aujourd'hui, il n'est évidemment plus recommandé de porter un corset pour amincir sa silhouette.


5. Les maillots de bain en bois, 1929

Pratique pour flotter ces maillots de bain en bois ! Ces créations crient tout haut le recyclage et le Do It Yourself, mais il est impensable, aujourd'hui, de porter un maillot de bain fait de placage de bois pour aller se baigner dans la mer des Caraïbes.


6. Un masque pour protéger sa peau du soleil, 1920

Je ne peux pas, j'ai piscine ! La natation, sport des Jeux Olympiques, est pratiquée depuis toujours, et souvent sous un soleil de plomb. C'est pourquoi dans les années 20, des masques laissant entrevoir uniquement la bouche, les yeux et les narines, dans le but de protéger du soleil, ont été inventés. Une invention qui, aujourd'hui, pourrait être source de beaucoup d'accidents et provoquer des problèmes de peaux irréversibles.


7. La reliure au pied, du 10ème siècle au 20ème siècle

Les chaussures à talons élancent les jambes, vous rendent plus élégante et mettent en avant vos pieds. Alors qu'il y a plus de 12 siècles, les pieds ne devaient pas avoir la forme qu'ils ont aujourd'hui. Pour des questions d'élégance et de distinction, ils devaient être bandés. La reliure est une tradition chinoise très ancienne qui modifie la forme naturelle des pieds pour ne plus faire apparaître les orteils et donner à cette partie du corps une forme pointue. Une vision de la beauté qui a bien changé aujourd'hui où l'on ose bien montrer ses orteils sur ses dernières photos de vacances.

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

8. Une laveuse de seins, 1930

Aujourd'hui, le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme et il est important de prendre soin de sa poitrine. Dans le début du 20ème siècle, on pensait à prendre soin de son corps, c'est alors qu'une machine aux allures de lampe en métal a été inventée. Laver et masser ses seins étaient donc la mission principale de cet outil. Appelé le Massosein, il permettait de faire circuler le sang et de nettoyer les mamelons en profondeur. Cet outil n'est évidemment pas nécessaire aujourd'hui puisqu'il en existe des beaucoup plus performants.


9. Le repassage des cheveux, 1964

Pourquoi se lisser les cheveux au fer à lisser quand on peut le faire avec un fer à repasser ? Le précurseur du fer à lisser, c'est bien lui. Appliquer directement la plaque brûlante d'un fer à repasser tout en déversant de la vapeur pourrait détruire vos cheveux. Même s'il est toujours possible de réaliser cette astuce à la maison, il est bien sûr conseillé d'investir dans un fer à lisser plus pratique avec des plaques en céramiques qui protègent vos cheveux tout en leur donnant un coup de raideur.


10. Supprimer les taches de rousseur, 1930

Longtemps considérées comme une anomalie, les taches de rousseur sont devenues un modèle de beauté que l'on veut reproduire, en essayant même de faire de fausses taches à l'aide de son autobronzant. Cet outil, tout droit sorti d'un film avec Frankenstein, injecte précisément du dioxyde carbone sur chaque tache pour les enlever progressivement chaque jour. Le laser est aujourd'hui la méthode la plus sûre pour les enlever.

 

11. Un masque de glaçons, 1947

La glace est un très bon remède beauté pour enlever ses cernes et raffermir sa peau. Au milieu du 20ème siècle, les femmes l'utilisaient pour se remettre d'une gueule de bois. Un masque en plastique et quelques glaçons accrochés dessus, et le résultat était là ! 

 

12. Une permanente, 1929

Si vous pensez que la machine d'aujourd'hui est assez terrifiante, celle d'autrefois l'était encore plus. Avec des fils et des pinces de partout, telle une machine pour s'infiltrer dans votre cerveau, elle permettait juste de faire un brushing de folie. 

 

13. Des masques de beauté en caoutchouc, 1920

Des centaines d'ingrédients naturels peuvent créer des masques de beauté qui promettent fraîcheur, diminution des ridules et rajeunissement de la peau. Même en 1920, les femmes voulaient prendre soin de leur peau et exploraient les différentes possibilités pour paraître plus jeunes. C'est avec des masques en caoutchouc qu'elles décidaient d'enlever chacune de leurs rides. Malheureusement, les composants du caoutchouc peuvent provoquer certaines allergies. Les masques en caoutchouc ne sont pas forcément plus bénéfiques pour la peau qu'un masque en tissu.

 

14. Concours de beauté sans visage, 1936

Si, aujourd'hui, les miss possèdent une beauté naturelle de la tête aux pieds, les prix de beauté n'étaient pas du même avis dans les années 1930. C'est avec un chapeau couvrant 90 % du visage que les concours prenaient place. Jugés sur le corps uniquement, ces concours ne pourraient pas avoir lieu aujourd'hui, car ils seraient très mal vus dans notre société moderne où les femmes veulent obtenir une plus grande égalité et liberté.

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses


15. Une couture peinte pour ressembler à des bas, 1926 

En panne de collant ? Vous pouvez réaliser la technique de 1929, seulement pour Halloween ! Cette ligne, tracée à la peinture, imite la couture des bas que devaient obligatoirement porter les femmes. Une astuce pratique qui paraîtrait très étrange aujourd'hui dans la vie de tous les jours.