Homme ou femme, cheveux courts ou cheveux longs, frisés ou lisses...chacun devrait être logé à la même enseigne !

C'est ce que ce collectif de coiffeurs "coiffure en lutte" essaye de montrer. 

Leur premier combat est l'égalité homme/femme à propos des prix, car ils jugent anormal qu'une femme paye beaucoup plus qu'un homme en salon.

Il s'agit de former un groupe de discussion, composé de coiffeurs, de clients, de personnes qui ont des pathologies au niveau capillaire.

Le collectif désire aussi lutter contre les discriminations concernant le type de cheveux.

Ils dénoncent que les formations d'aujourd'hui ne prennent pas en considération les techniques de coupe de cheveux frisés et crépus. 

C'est ce que Laura Morandi, coiffeuse indépendante explique à propos des CAP coiffure "Je sais qu’il y a toujours 4h de permanente, quelque chose que l’on fait vraiment très peu en salon et à côté de ça, ils n’ont pas d’heures de pratique de coupe sur cheveux bouclés”. 

En plus du problème des tarifs genrés et du manque de technique pour certains types de cheveux, ils dénoncent aussi la désinformation sur les pathologies comme l’alopécie et le psoriasis.

Pour lutter contre toutes ces injustices, le collectif a pour idée que les tarifs soient établis en fonction de la durée de la coupe, et non en fonction  du genre. A l'avenir, les membres du collectif voudraient se rendre en salon ou dans les centres de formation pour faire entendre ces injustices et ainsi résoudre les problèmes évoqués !

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par coiffure en lutte (@coiffure.en.lutte)

 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par coiffure en lutte (@coiffure.en.lutte)

 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par coiffure en lutte (@coiffure.en.lutte)

 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par coiffure en lutte (@coiffure.en.lutte)

 

-

 

 

Tags : cheveux, coiffure, news coiffure