Trouvé en 2011 en Sibérie, ce jeune mammouth, fier représentant de son espèce, éteinte depuis maintenant 4000 ans, a été parfaitement conservé par la glace. Du pain béni pour les scientifiques qui ont pu faire de nombreuses observations tant le spécimen est en parfait état. 

Depuis sa découverte, les chercheurs essaient de trouver la solution parfaite pour faire revivre le petit mammouth et peut-être amorcer le chemin vers la résurrection des espèces (un biais de recherche qui s'avérerait très utile vu la vitesse à laquelle les espèces disparaissent sur terre à cause de l'activité humaine).

Des expériences concluantes qui rendent la résurrection possible

C'est à l'université de Kindai, au Japon, que les résultats les plus concluants ont été très récemment observés. Après avoir extrait de l'ADN viable du spécimen conservé par la glace les chercheurs ont implanté les cellules souches dans des ovocytes de souris. Suite à cet acte, les cellules ont commencé à se mettre en marche et à se diviser pour commencer le processus de création de vie. Des résultats plus qu'encourageants qui laissent penser que la résurrection nucléaire n'est plus un objectif inatteignable dans les années à venir.

Le professeur Miyamoto, en charge de l'expérience, a même déclaré "nous ne sommes plus très loin de recréer un mammouth". Se pose maintenant la question de l'éthique, peut-on se permettre de jouer à Dame Nature ? Et surtout, si ces scientifiques n'ont pas vu Jurassic Park, qu'ils regardent les films rapidement, il serait dommage de faire de cette fiction "Spielberguienne" une réalité.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

Tags : News, News Bien-Être