Depuis 1967, il est possible, en France, pour n'importe quelle mineure, d'accéder à une contraception gratuitement et de manière anonyme. Si la loi a, entre-temps, été révisée, l'accès à la contraception d'urgence gratuite restait réservé aux mineures. Mais le gouvernement a annoncé que l'accès à la pilule du lendemain allait devenir gratuit et sans ordonnance pour toutes les femmes très prochainement. 

"En ce qui concerne la contraception féminine, nous renforçons (...) la protection des femmes en facilitant leur accès à la contraception d'urgence (ou pilule du lendemain) en pharmacie, de manière gratuite et sans ordonnance, à tout âge", a déclaré François Braun, ministre de la Santé.

Le but de cette prise de position de la part du gouvernement, c'est d'éviter que les femmes les plus démunies renoncent à la contraception d'urgence pour des raisons financières. De nombreuses autres mesures viennent renforcer l'accès à des soins de santé liés à la santé sexuelle et aux IST.

Des dépistages étendus à toutes les infections sexuellement transmissibles

En plus d'un accès gratuit à la contraception d'urgence, les différents dépistages aux IST vont également devenir gratuits. Jusqu'ici, seul le dépistage de VIH pouvait se faire gratuitement. Le gouvernement souhaite étendre cette gratuité à l'ensemble des infections sexuellement transmissibles. Cette mesure, nécessaire, vient en réponse à une augmentation des cas de chlamydias et de gonocoques dans la population française. En donnant un accès plus facile et sans coût aux différents moyens de dépistage, il sera possible de limiter la transmission des infections.

Quid de la contraception masculine ? 

Alors que le gouvernement et le ministre de la Santé ont annoncé de nombreuses mesures à destination des femmes, la contraception masculine reste, elle, encore bien oubliée, laissant la charge contraceptive peser sur les épaules des femmes. Et si fin août, un large appel au développement de la contraception masculine avait été lancé dans Libération, le monde médical et le monde politique semblent encore bien décidés à ne se préoccuper que de la question féminine.

Les Éclaireuses

 

 

Tags : News, News Bien-Être