Si la majeure partie de la contraception incombe encore aux femmes, cela pourrait très bientôt changer. On pensait que le projet de la pilule pour homme resterait à l'état de fantasme : les différents effets secondaires liés à la prise du médicament avaient grandement refroidi les principaux intéressés. Mais ça, c'était avant qu'un nouveau groupe de chercheurs se penche sur la question. Une toute nouvelle pilule, efficace à 99%, semble avoir été mise au point (pour le plus grand plaisir de tout le monde). Bonus : cette pilule ne semble pas avoir d'effets secondaires notables. Les chercheurs sont si confiants que les premières phases de test pourraient avoir lieu d'ici la fin de l'année 2022. 

Une pilule qui ne cherche pas à imiter les pilules féminines

La majeure partie des complications, sur les anciennes pilules masculines, venait du fait que les chercheurs essayaient absolument de reproduire le fonctionnement des pilules féminines. Mais ce fonctionnement était accompagné d'un grand nombre d'effets secondaires, comme la prise de poids, les sautes d'humeur ou des risques de cholestérol et de maladies cardiaques. Si cela ne semble pas déranger dès qu'il est question des femmes, pour ce qui est des hommes, ces effets secondaires (pourtant identiques aux femmes) ont été un vrai frein dans le projet. 

Afin d'éviter ces effets indésirables, les chercheurs ont mis au point une pilule sans hormones qui agit essentiellement sur une protéine : le récepteur alpha de l'acide rétinoïde. Cette protéine joue un rôle central dans la croissance des cellules et la formation des spermatozoïdes. En altérant la production de cette protéine, les gamètes deviennent alors stériles et n'ont plus aucun pouvoir reproductif.

 

 

Les premiers tests s'avèrent très concluants

Le laboratoire américain à l'origine de cette petite innovation dans le monde médical a d'ores et déjà assuré qu'aucun effet négatif n'avait été observé pendant les phases de test en laboratoire. Les essais ont été faits sur des souris qui, pendant 4 semaines, ont pris la pilule masculine. Au bout d'un mois de prise, leur production de spermatozoïdes avait réellement diminué. Afin de prouver que le traitement n'altère en rien la fertilité, les chercheurs ont également démontré que 6 semaines après l'arrêt de la pilule, les souris mâles retrouvaient une production normale de spermatozoïdes.

Les phases de test sur les humains sont d'ores et déjà en préparation. L'entreprise YourChoice Therapeutics souhaiterait commencer les essais dès la seconde moitié de l'année 2022. C'est une nouvelle plus qu'encourageante qui nous laisse penser que, d'ici quelques années, le poids de la contraception médicamenteuse ne pèsera plus seulement sur les femmes. 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

 

Tags : enfant, couple