On estime que 70% des Français utilisent du déodorant tous les jours. Cependant, en dehors des odeurs agréables de vanille, de fleur d'oranger et de papaye, savez-vous comment se compose votre déo préféré ? Une étude menée par des scientifiques suisses vient de révéler que certains composants présents dans les déodorants augmenteraient les risques de cancer. Ne bougez pas, on vous explique tout !

Le déodorant en cause dans l'augmentation des cas de cancers ?

Plus particulièrement, ce sont les sels d'aluminium présents dans les antitranspirants qui sont en cause. L'étude publiée dans la revue scientifique International Journal of Molecular Sciences est claire : les sels d'aluminium qui bouchent les conduits sudoripares et diminuent la sueur attaquent les cellules mammaires. Plus encore, l'augmentation des cancers du sein depuis 1960 a un lien direct avec l'utilisation de plus en plus massive de ces produits.

En 2016 déjà, les deux scientifiques Stefano Mandriota et André-Pascal Sappino avaient découvert les effets de ces sels d'aluminium sur des rongeurs, tous avaient développé d'agressives tumeurs.

Alors, comment y remédier ?

Pour éviter de s'exposer à de tels risques, rien de très compliqué. À la place de déodorants ou encore antitranspirants, choisissez des produits 100% naturels et sans sels d'aluminium. Cependant, veillez à bien lire les ingrédients car beaucoup de marques indiquent à tort "sans sels d'aluminium". Pour rappel, la Pierre d'Alun malgré son origine naturelle et parfois biologique contient aussi des sels d'aluminium.

Les Éclaireuses

 

 

 

Tags : News Bien-Être, santé, Femme