Sae Eun Park, 31 ans, vient d'accéder à la place la plus honorifique de la carrière d'une danseuse. La Sud-Coréenne a été nommée danseuse étoile à l'Opéra Garnier et tiendra le rôle de Juliette dans le nouveau ballet de la troupe, dansé à l'Opéra Bastille depuis le 9 juin. C'est la première Coréenne de l'histoire à obtenir ce titre. 

Première danseuse depuis 2017, son rôle de Juliette a marqué le véritable tournant de sa carrière. La danseuse a su emporter le public et les exigeantes équipes de l'Opéra par son interprétation de la jeune héroïne shakespearienne.

Lauréate du Grand Prix de Lausanne à 17 ans

Sae Eun Park est née à Séoul en 1989. Dès ses premières années de danse, on descelle chez elle un véritable talent et une certaine approche de la fluidité et du mouvement. La danseuse gagnera le Grand Prix de Lausanne à ses 17 ans, c'est l'un des concours les plus exigeants et honorifiques des danses académiques.

Elle continuera sa carrière jusqu'à entrer dans le corps de ballet de l'Opéra de Paris où elle affinera son mouvement et sa technique. Son travail l'a aujourd'hui portée jusqu'à la plus belle place possible : celle de Danseuse Étoile.

Une nomination qui apporte du renouveau dans la troupe

Au-delà du fait que ce soit la première danseuse originaire de Corée du Sud à être nommée Étoile, cette nomination est aussi symbolique pour l'Opéra de Paris, souvent montré du doigt pour son absence de mixité ethnique dans ses danseurs. À ce jour, seuls 5 danseurs sont noirs ou métis dans la troupe et ils sont du côté de la danse contemporaine et non classique. 

Rares sont les danseurs étrangers à avoir été nommés étoiles à Paris. Cette nomination ouvre peut-être la porte à une nouvelle aire pour l'Opéra.

Si vous souhaitez voir les talents de Sae Eun Park sur scène, courez à l'Opéra Bastille pour découvrir Roméo et Juliette, un ballet créé par Nouriev en 1935, qui sera joué du 10 juin au 10 juillet. 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

Tags : News, News Bien-Être