Il semblerait que l'on soit dans une augmentation globale du coût de la vie : l'essence, l'électricité, le gaz, etc., tous les prix sont en train d'exploser. Un autre produit devrait lui aussi connaître une retarification à la hausse d'ici peu : la bière. La hausse est estimée, par les professionnels du secteur, entre 5 et 10%, soit 15 à 30 centimes par bouteilles. La cause de cette hausse ? De très mauvaises récoltes de céréales qui vont avoir une incidence sur la bière, mais pas que. Les pâtes sont aussi concernées

Une hausse sur la matière première mais aussi sur le packaging

En plus du cours des céréales qui semble s'envoler vers des sommets, une autre augmentation risque d'avoir une vraie influence sur le prix des produits finis : celle des emballages. Les prix de toutes les matières premières, comme le papier, le verre ou encore l'aluminium connaissent eux aussi une hausse record, estimée entre +10 et +24%.

 

 

Qu'est-ce qui pourrait permettre de ralentir cette hausse des prix ? 

Pour le moment, la seule solution viable évoquée serait de demander aux fournisseurs de matières premières de faire de petites concessions et de réduire les marges qu'ils imposent sur l'ensemble de leurs produits. La question des marges et de la tarification devrait être abordée à la fin du mois d'octobre lors des négociations annuelles entre les fournisseurs et la grande distribution.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

 

Tags : News, News Bien-Être