Le cunnilingus fait partie de ces pratiques sexuelles très plébiscitées : sensations intenses, plaisir extrême. Il fait l'unanimité. Mieux encore, c'est une pratique que vous pouvez personnaliser en fonction de vos préférences, vous ne voyez pas ce qu'on veut dire ? Vous n'avez jamais essayé les glaçons, les plumes ou encore les billes vibrantes ? Si ces variantes sont inoffensives, d'autres au contraire peuvent transformer votre partie de jambes en l'air en vrai cauchemar. Le cunnilingus soufflant, par exemple, est une pratique qui est loin d'être sensuelle puisqu’elle peut vous conduire aux urgences et peut même vous tuer ! On vous explique tout...

 

Le cunnilingus soufflant : pourquoi est-ce dangereux ?

Avant de vous expliquer en quoi le cunnilingus soufflant est une pratique dangereuse, il est important d'expliquer ce qu'est un cunnilingus soufflant.
Si votre partenaire met tout votre vagin dans sa bouche (rendant la sortie de l'air impossible) et qu'il souffle extrêmement fort pendant de longues minutes, alors c'est un cunnilingus soufflant.
C'est une pratique dangereuse car vous risquez de faire un pneumopéritoine (soit embolie gazeuse). Pour faire simple, c'est la présence anormale d'air dans la cavité abdominale. Ce qui peut provoquer de fortes douleurs au ventre, voire des occlusions. Pire encore, dans les cas les plus graves, vous risquez même de retrouver des bulles d'air dans votre circulation sanguine et là, le risque, c'est la mort.

 

Cependant, il reste possible de pratiquer le cunnilingus sans danger !

Ne vous inquiétez pas, on compte seulement une vingtaine de cas. Vous pouvez donc toujours pratiquer le cunnilingus en toute sécurité ! Bien évidemment tout en vous protégeant car on le rappelle, la transmission de MST est aussi possible pendant un cunnilingus ou encore une fellation ! 

 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

Tags : sexe, News Bien-Être