Si dans une récente étude, le collectif féministe NousToutes.org tirait la sonnette d'alarme sur la question de l'absence de l'éducation sexuelle à l'école. Une seconde étude, américaine cette fois-ci, vient confirmer le fait que c'est une étape essentielle dans la construction des adolescents. Il est important d'éduquer les ados sur les questions de sexualité. Pourquoi ? Parce que, sur le moyen et long terme, ces cours permettent d'éviter les petits désagréments liés à la méconnaissance des choses de la vie, exemple, les grossesses juvéniles. 

Les grossesses de mineures, un problème américain

Jusqu'en 1996, une loi interdisait formellement de donner des cours d'éducation sexuelle (seuls les cours d'abstinence étaient tolérés), depuis 2010 (et le gouvernement Obama) les jeunes Américains ont droit à des explications sur le fonctionnement de leur corps, des cycles hormonaux et de comment les bébés sont faits. Si les États-Unis se considèrent comme l'El Dorado de l'humanité, il faut garder en tête que c'est le pays développé ayant le plus de cas de grossesses involontaires entre 14 et 19 ans, la faute à la diabolisation des discussions autour de la sexualité (en 2012, on estimait que 3,5% des Américaines auraient un enfant avant leur majorité, en France, ce taux est de 0,7%). Dans les années 2010, une émission signée MTV montrait la réalité de ces jeunes filles enceintes avant leur majorité. 16 ans et enceinte était certes choc, mais avait au moins le privilège de montrer les conséquences éventuelles de la désinformation

Mais, depuis la mise en place des cours visant à sensibiliser la jeunesse sur les questions de la sexualité, les analystes ont, petit à petit, remarqué une chute progressive des grossesses adolescentes sur l'ensemble du territoire américain. Les experts estiment que depuis 2010, les grossesses adolescentes ont baissé de 3%, c'est certes un petit pas pour l’homme, mais un grand pas pour les jeunes filles.

Une expérience géante

Cette étude résulte finalement d'une sorte d'expérience positive menée à grande échelle. Les analystes se sont penchés sur les certificats de naissance des régions qui, depuis 2010, financent des cours d'éducation sexuelle et ils ont comparé les résultats avec les comtés qui n'opéraient pas ces financements. Les résultats sont sans appel : en 5 ans, les naissances données par des mères âgées de 14 à 19 ans ont chuté de 7% dans les régions où les cours d'éducation sexuelle ont été considérés et financés. 

Les chiffres ne mentent pas, il y a un vrai lien entre connaissance des choses de la vie et grossesses non désirées. Ces données viennent renforcer l'idée qu'il est réellement essentiel de prêter une attention particulière aux cours d'éducation sexuelle (comme le préconise la loi). 

Les Éclaireuses

 

 

Tags : étude