Samedi. 3h38 du matin. Vous fêtez une super promotion avec vos meilleures amies dans votre bar favori et alors que vous en êtes à votre cinquième Moscow Mule en l'espace de 2 heures, vous avez une illumination : et si vous partagiez à vos 256 abonnés Instagram cette superbe ambiance ? Après tout, c'est un geste anodin que vous avez l'habitude de faire. En réalité, comme le drunk text - ce message désespéré que vous envoyez à votre ex entre deux verres - le Drunk Instagramming peut avoir des conséquences beaucoup plus graves...

Le Drunk Instagramming, c'est quoi ?

Dans une étude réalisée en 2015 par l'université d'Oxford, 89% des personnes interrogées ont déclaré avoir déjà envoyé un message alors qu'ils étaient dans un état d'ébriété fort, 76% ont déclaré avoir carrément passé un appel...

Pour faire simple, par Drunk Instagramming, comprenez "instagrammer bourré". C'est une pratique qui consiste à partager du contenu sur Instagram alors que vous n'êtes clairement pas en état de le faire. Live, story ou encore publication : si lorsque vous êtes sobre, ce sont des réflexes habituels, avec quelques grammes en trop dans l'organisme, vous risquez de partager un contenu qui aurait sans doute dû rester privé.

 

 

Cette pratique pourrait vous attirer des ennuis...

Pour commencer, qui a envie de se voir complètement éméchée en soirée ? Maquillage coulant, front brillant sous la transpiration, voix de poissonnière : vraiment, il existe beaucoup d'autres situations plus avantageuses pour vous. Mais le risque concrètement, c'est quoi ? Imaginez que vos collègues ou pire encore, votre patron voient cette story ou ce live ? Imaginez que dans votre élan de personne fortement alcoolisée, vous disiez une bêtise, une énormité qui remet en question toute votre image. Autre danger : vous êtes vulnérable lorsque vous avez bu. Poster une story pourrait permettre à des personnes mal intentionnées de vous trouver et de vous faire du mal. Enfin, on le sait, ce qui est sur Internet ne disparaît jamais totalement.

Pour éviter ce genre de situation, c'est très simple : ne publiez que des stories privées ou confiez votre téléphone à votre SAM. Dernière option : et si vous testiez les soirées sobres ?

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

 

Tags : News Bien-Être, santé, fête