On le sait, il ne faut jamais trop se fier aux personnes dans les applications de rencontre… Et Netflix nous le rappelle bien ! Le 2 février est sorti "L'Arnarqueur de Tinder", un documentaire de 1h54 qui retrace les mésaventures de trois femmes sur cette application, face à un homme de pouvoir... Entre escroqueries, rêves brisés et désillusions, ce documentaire inspiré d'une histoire vraie va vous donner envie de désinstaller Tinder, si ce n'est pas déjà fait !

Après avoir lu cette sombre histoire, plus jamais vous n'aurez envie de faire des rencontres via ces applications !

"L'Anarqueur de Tinder" : l'histoire vraie

Produit par Felicity Morris, la créatrice qui a réalisé le documentaire "Don't F**ck with Cats", sa nouvelle création fait froid dans le dos. Le documentaire raconte l'histoire vraie d'un homme qui a escroqué de grosses sommes d'argent à des femmes qu'il avait rencontrées sur Tinder, une application de rencontre connue. Ces femmes, il en avait des dizaines entre 2015 et 2019, mais trois ont compris ce qu'il se passait et ont décidé de le dénoncer, comme Cecilie, Pernilla et Ayleen, qui sont les protagonistes tout au long de ce documentaire.

L'arnaqueur se présente sur Tinder sous le nom de Simon Leviev. C'est un riche héritier d'une famille de bijoutiers qui adore faire la fête partout dans le monde. Il propose aux femmes qu'il rencontre via cette application de passer du bon temps ensemble, entre shopping, voyage en jet privé, caviar, hôtel de luxe et relations sexuelles... Mais, sous prétexte de son "business", Simon doit s'en aller, avant de recommencer le mois prochain avec ses victimes.

C'est alors là que commence le plan de Simon : il explique à ses victimes que ses affaires "business" lui font croiser la route de personnes dangereuses et que sa vie est menacée. Il continue en disant que ces individus bloquent ses comptes bancaires. Simon finit par demander des sommes qui dépassent les milliers d'euros pour l'aider à subvenir à ses besoins et à ces menaces... De 10 000 à plus de 220 000 euros, les victimes n'hésitent en aucun cas à déverser des sommes d'argent. Cependant, quand les femmes n'acceptent pas, s'en suivent des réactions plutôt froides venant de la part de Simon Leviev : des menaces.

Trois femmes l'ont alors découvert et ont décidé de le faire payer.

Qui est l'Arnaqueur ?

En réalité, il n'est pas ce qu'il prétend être. Simon Leviev, de son vrai nom Shimon Hayut, est un Israélien né à Tel-Aviv. Dès son plus jeune âge, il a changé d'identité pour simuler une fausse relation père-fils avec le magnat du diamant Lev Leviev. À l'âge de 20 ans, ce sont des vols de chèques pour se faire plaisir en achetant une Porsche et suivre des cours de pilotage à Haïfa. C'est là que commence son histoire avec Tinder. Il s'est donc rendu en Finlande pour viser sa nouvelle cible, l'application de rencontre. La suite, on la connaît, grâce au documentaire et aux femmes qui l'ont dénoncé.

Il est arrêté une première fois en 2015 et passe 2 ans en prison. Extradé à Israël, Shimon Hayut arrive à s'enfuir et rencontre une des victimes du documentaire : Cecilie Fjellhoy.

À l'heure où le documentaire est sorti, Shimon Hayut était libre...

Le point de vue des victimes

-

"J'ai connu l'amour à 6 ans en regardant des films Disney", pleure dans le documentaire Cecilie, une des victimes de l'arnaqueur.

Cecilie est une de ces femmes. Une de ces femmes qui a vu son argent et ses rêves partir en fumée. Certaine d'avoir trouvé l'homme de sa vie, la jeune femme norvégienne est d'abord tombée dans le piège de Simon, mais elle n'a pas tardé à découvrir qui il était vraiment. Après que les enquêteurs aient entendu l'affaire de Cecilie, ils se mettent sur la piste d'une nouvelle jeune femme : la Néerlandaise Ayleen Charlotte. Elle sortait avec Simon depuis 14 mois et a décidé, après avoir découvert son jeu macabre, "d'arnaquer l'arnaqueur" en jouant sur ce qui le motive le plus : l'argent. Elle va alors tout lui piquer et va le faire arrêter en Grèce en 2019. L'enquête révélera que Simon et ses associés ont sans doute escroqué des centaines de victimes...

La somme déjà récoltée pour les victimes de l'Anarqueur est affolante !

L'Anarqueur de Tinder a dérobé 10 millions de dollars à ses victimes entre 2017 et 2019, selon "The Times of Israel". Alors, pour rembourser leurs dettes, les trois victimes apparues dans le documentaire sur Netflix, Cecilie, Pernilla et Ayleen ont lancé une cagnotte sur la plateforme "GoFundMe », le 5 février. Jusqu'a aujourd'hui, plus de 6000 personnes ont participé et ont aidé les trois femmes volées par Simon Leviev... Ce qui a permis de récolter 131 254 dollars, pour atteindre les 600 000 dollars dont elles ont besoin. C'est déjà un très bon début, malgré le chemin qu'il reste à parcourir pour atteindre la somme finale ! Cecilie a partagé une vidéo sur la cagnotte, le 14 février, pour remercier les donateurs.

Pour Cecilie, elle va avoir besoin de 334 000€ pour rembourser les intérêts augmentés de ses prêts et les frais juridiques engendrés. Pour Ayleen, elle souhaite récolter 262 000€ pour les mêmes raisons, mais aussi pour rembourser les frais d'avocat qu'elle a dû payer en raison de 5 poursuites différentes contre des banques et des sociétés de prêt... Enfin, pour Pernilla, elle voudrait collecter 119 000€ pour couvrir sa perte personnelle, ses frais bancaires et ses frais d'avocat.

"L'arnaqueur de Tinder" réagit lors d'une interview

Simon Leviev, alias "l'arnaqueur de Tinder", s'est exprimé lors d'une interview de la journaliste américaine Deborah Norville. "Je suis le plus grand gentleman du monde", voilà comment Simon se décrit, bien loin de l'escroc du documentaire. L'homme tente de se défendre en montrant qu'il n'est pas l'homme qu'il prétend être : « Je ne suis pas une fraude, je ne suis pas quelqu’un de faux. Les gens ne me connaissent pas donc ils ne peuvent pas me juger ». Pour lui, ce documentaire a été "inventé de toutes pièces" pour nuire à sa réputation. 

L'interview a été diffusée le 21 février dernier, dans l’émission Inside Edition, condamné à 15 mois de prison et libéré au bout de 5, c'est depuis son duplex que Simon s'est exprimé. Il conclut son interview en disant qu'il n'est pas l'arnaqueur de Tinder. Et face à la notoriété apportée grâce au programme Netflix, l’Israélien serait prêt à se lancer dans la télé-réalité selon le site TMZ... 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

Les victimes de l'Arnaqueur de Tinder demandent de l'aide

 

L'Arnaqueur de Tinder s'exprime pour la première fois à la TV

 

 

Tags : netflix, News Divertissement, News, Tinder