Alors que le gouvernement avait adopté une stratégie territoriale depuis quelques mois, l'Élysée a finalement revu son plan d'action. Face à la propagation du virus, "plus aucune région n'est épargnée", a assuré le Président. Ce mercredi 31 mars, Emmanuel Macron a fait part des nouvelles mesures qui s'appliqueront à compter de samedi.

La limitation des déplacements dans l'ensemble du territoire métropolitain

De ce fait, la limitation des déplacements en journée appliquée depuis le 18 mars dans 19 départements sera étendue à l'ensemble du territoire métropolitain. À compter de samedi soir et pour quatre semaines, les déplacements seront limités dans un périmètre de 10 km, sauf motif impérieux. Cette fois-ci, aucune attestation n'est nécessaire pour se déplacer en toute légalité. Attention, toutefois, le couvre-feu à 19 heures est maintenu.

 

Durant le week-end de Pâques, les déplacements interrégionaux seront autorisés, afin que les Français puissent choisir leur lieu de résidence pour les quatre prochaines semaines.

La fermeture des écoles et les vacances scolaires unifiées

Si le gouvernement a longtemps tenté d'éviter cette mesure, Emmanuel Macron a annoncé hier soir la fermeture des établissements scolaires. À partir du vendredi 2 avril, "nous allons fermer durant 3 semaines les crèches, les écoles, les collèges et les lycées », a affirmé le Président. Il a également précisé que les vacances scolaires de printemps seront unifiées sur tout le territoire français. Ainsi, la semaine du 5 au 12 avril, "les cours pour les écoles, collèges et lycées se feront à la maison". La rentrée aura lieu "pour tous le 26 avril, physiquement pour les maternelles et les primaires, à distance pour les collèges et les lycées. Le 3 mai, les collégiens et les lycéens pourront retrouver physiquement leurs établissements".

 

Le télétravail systématisé

Si le télétravail était jusqu'à présent fortement recommandé, le chef d'État a appelé une nouvelle fois tous les "travailleurs et tous les employeurs à y avoir recours, à chaque fois qu'ils le peuvent". Anticipant les inquiétudes de certains, il a assuré que "les parents qui devront garder leurs enfants et ne peuvent pas télétravailler auront droit au chômage partiel et pour les salariés et les commerçants, les indépendants, les entrepreneurs et les entreprises, tous les dispositifs actuellement en vigueur seront prolongés".

Une réouverture des terrasses à la mi-mai

Le Président de la République s'est voulu rassurant et a clairement annoncé la réouverture de certains lieux à compter du mois prochain. "Dès la mi-mai, nous recommencerons à ouvrir avec des règles strictes certains lieux de culture", a-t-il assuré. "Nous autoriserons sous conditions l'ouverture de terrasses et nous allons bâtir, entre la mi-mai et le début de l'été, un calendrier de réouverture progressive pour la culture, le sport, les loisirs, l'événementiel et nos cafés et restaurants."

Les Éclaireuses

 

 

 

Tags : News, News Bien-Être