Fermer les frontières n'aura pas suffi à garder le virus loin de nos côtes. Malgré l'assurance de certains professionnels qui assuraient qu'il était impossible que le virus se propage en France, il semblerait qu'il soit bel et bien présent sur le territoire.

La variante mutante du COVID-19 aurait été détectée suite au test d'un patient en région parisienne.

Identifiée pour la première fois en septembre, cette variante du virus est considérée comme 70% plus contagieuse que le virus initial. C'est en partie à cause de ce haut potentiel de contagion que l'Angleterre se trouve aujourd'hui dans une situation délicate, avec des hôpitaux pleins à craquer et un reconfinement nécessaire. 

Le 25 décembre, les tests avaient déjà révélé la présence du virus mutant à Tours, sur un Français fraîchement arrivé de Londres. 

Ce mardi 5 janvier, le ministre de la Santé déclarait sur RTL que l'on comptabilisait d'ores et déjà une quinzaine de cas de COVID-19 mutant sur le territoire français. Doit-on s'attendre à une nouvelle vague de propagation rapide liée à cette nouvelle forme de virus ? Les spéculations vont bon train. Mais, le gouvernement a avoué qu'il n'était pas enclin à confiner une nouvelle fois le territoire. Pour éviter cela, l'exécutif a amorcé une accélération de la campagne vaccinale. Même si le pays reste bon dernier, on comptabilisait près de 7000 personnes vaccinées sur le territoire le 5 janvier. 

Les Éclaireuses