Cela fait des semaines que nous vous en parlons, que nous l'appréhendons... Aujourd'hui, nous y sommes. La "cuffing season" a, cette année, du mal à s'installer, mais pointe tout de même le bout de son nez.

Fini la solitude, on veut des câlins sous la couette, des bisous sous le plaid. On veut tous les points positifs... Sans les inconvénients, évidemment. D'ailleurs, on va faire attention à ne pas dériver vers le "winter coating".

On sait, c'est difficile à suivre. Les tendances amoureuses se suivent et se ressemblent, et toutes portent des noms plus que jamais anglicisés. On ne sait presque plus qu'est-ce qui est quoi, ce qui est toxique ou bénéfique... On est perdues.

À l'approche d'Halloween, le "cobwebbing", petit dernier des pratiques en vogue, risque cependant de sortir du lot. On vient à peine de le découvrir... Pourtant, on l'aime déjà.

Le "cobwebbing", c'est quoi ?

En français, "cobweb" signifie "toile d'araignée". Le "cobwebbing" est l'action de les balayer. Non pas littéralement, mais d'un point de vue relationnel. C'est une expression employée par Caroline West, docteure et experte en sexualité et relations pour la plateforme de rencontres Bumble. Il s'agit, en outre, de réussir à s'extirper des mailles de notre ex, de nos anciennes relations et, surtout, d'en débarrasser notre esprit.
 

Que va-t-il nous apporter ?

"S'accrocher à des relations passées, qu'il s'agisse de numéros de téléphone, de messages ou même d'un vieux t-shirt, peut vous empêcher de faire des rencontres, car vous n'êtes pas mentalement concentré sur le présent. En "débarrassant" activement votre environnement du passé, vous pouvez alors aller de l'avant en vous sentant plus autonome, plus confiant et plus ouvert à la rencontre de quelqu'un de nouveau", explique Caroline West. L'objectif final du "cobwebbing" est en fait le suivant : régler ses contentieux avec le passé pour pouvoir aller de l'avant.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Tags : amour, couple, News