Après l'annonce de l'ouverture des stations de ski, sans remontées mécaniques, Jean Castex a annoncé que des contrôles seraient effectués aux frontières des pays ayant ouvert les stations de ski pour éviter tout débordement et abus de la part des Français. La sanction de 7 jours d'isolement forcé pour toutes personnes qui projetteraient de skier hors du domaine français. 

Cette situation révèle l'absence de coordination entre les grandes nations européennes. Une restriction globale n'ayant pas été mise en place, chaque pays est libre d'ouvrir son domaine skiable, ou non. Les risques sont que de larges flux de personnes soient créés dans des zones géographiques très réduites, relançant au passage la machine Covid. 

C'est pour cette raison que Jean Castex a annoncé des mesures dissuasives pour tuer dans l'œuf les éventuels projets de voyage en Suisse, en Espagne ou en Autriche pour profiter des pistes enneigées. "La conclusion à en tirer, c'est que je ne vais pas en Suisse", a-t-il martelé au micro de BFMTV.

Du côté des professionnels, c'est toujours l'incompréhension, ils réclament toujours une ouverture anticipée pour essayer de sauver leur saison hivernale. La période de Noël, très importante pour le secteur, représente au global près de 20% de leur chiffre d'affaires annuel.

Pour l'instant, aucune date de réouverture des stations de ski française n'est prévue. Le point étape est maintenu au 20 janvier 2021. 

Les Éclaireuses