Mort de Jane Birkin : on assiste à une vague d'hommages sexistes rendus par les médias

Celia Barnade 25 juillet 2023

Le 16 juillet dernier, on apprenait avec grande tristesse la disparition de Jane Birkin. Mais si les médias lui ont rendu hommage, c'est en grande partie pour sa relation avec le chanteur Serge Gainsbourg. Cependant, devons-nous constamment rattacher la mort d'une femme artiste à sa relation avec l'un de ses maris ? Pourquoi sont-elles toujours placées dans l'ombre des hommes, et ce jusqu'à leur décès ?

La muse de Serge Gainsbourg.

Tel est le terme qui qualifie le mieux (d'après plusieurs médias) Jane Birkin. Disparue le 16 juillet 2023, les hommages rendus à la grande chanteuse et actrice britannico-française ne sont seulement réduits qu'au couple qu'elle formait avec Serge Gainsbourg. Des clichés du couple phare des années 70 n'ont pas manqué d'envahir la toile afin de revenir sur leur idylle.

Seulement voilà, leur histoire était loin d'être un conte de fées. "Je faisais trop d'abus. Je rentrais complètement pété, je lui tapais dessus" avait reconnu le chanteur français lors de plusieurs interviews. Cela fait aujourd'hui 43 ans que les deux artistes ne sont plus ensemble, que Jane Birkin l'a quitté pour abus de violence et d'alcoolisme. Mais de nombreux médias se sont bien gardés d'expliquer les épisodes sombres de leur relation afin de n'exposer que leur allure glamour et iconique qui a marqué l'histoire.

Alors oui, on ne peut nier le fait que Jane Birkin et Serge Gainsbourg étaient un couple inoubliable et de légende. Cependant, devons-nous constamment rattacher la mort d'une femme artiste à sa relation avec l'un de ses maris ? Pourquoi sont-elles toujours placées dans l'ombre des hommes, et ce jusqu'à leur décès ?

Jane Birkin dans l'ombre de Gainsbourg

C'est en 1968 que les deux artistes se rencontrent, sur les plateaux de tournage du film "Slogan". Leur relation qui a duré plus de 10 ans fut très médiatisée dès le début. Ils collaborent sur plusieurs chansons devenues mythiques dans la sphère musicale, et ce encore aujourd'hui. Même si Serge Gainsbourg a eu un impact fort sur la vie de Jane Birkin, est-il nécessaire de réduire son statut à "femme de" à l'annonce de sa mort ? Ou de rappeler tous les hommes de sa vie plutôt que d'exposer l'ensemble de ses œuvres ? En 2023, on demande à voir une société où les femmes seront uniquement reconnues pour leur talent et non pour leur relation avec un homme.

Des photos du couple dans les années 60/70 inondent la toile depuis une semaine. En comparaison, très peu de photos récentes d'elle font la une des journaux pour annoncer son décès. Cependant, c'est Jane Birkin qui nous a quittés en ce 16 juillet 2023. Et non Serge Gainsbourg ou le couple qu'elle formait avec lui. Nous avons donc le sentiment que la chanteuse britannico-française n'a jamais dépassé la trentaine, et conserve toujours ce statut de "baby-doll" qui représente un fantasme pour une grande majorité de la société. Préférer la jeunesse aux rides signifie donc que vieillir est perçu comme honteux. Seulement, Jane Birkin avait 76 ans lors de son décès et non 30 ans. Il est tout de même important de le rappeler.

Cependant, force est de constater que Jane Birkin n'est pas la seule à être victime d'hommages sexistes suite à l'annonce de sa mort. De nombreuses femmes ont également subi un traitement problématique lorsque leur décès fut rendu public. On vous explique.

France Gall dans l'ombre de Michel Berger

Le 7 janvier 2018, l'une des chanteuses françaises les plus iconiques nous a quittés d'un cancer du sein. Alors qu'elle est décédée à l'âge de 70 ans, les nécrologues ont pourtant opté pour des clichés de ses jeunes années afin d'illustrer leurs articles. Mais une femme célèbre, autant que celles qui ne le sont pas, vieillissent et prennent des rides. Elles marquent pourtant les expériences de la vie (aka la citation préférée de notre maman chérie). Au même titre que chaque être humain, les stars ne sont pas moins immortelles.

Si sa relation avec Michel Berger a marqué la sphère people et musicale, elle ne définit pourtant pas qui est France Gall. "Femme de", "fille de" ou encore "muse de"... Tels sont les termes utilisés par de nombreux médias pour lui rendre hommage. Mais elle était bien plus que ça. Une chanteuse talentueuse, une femme engagée et une icône de mode.

 Midi Libre

"La groupie rejoint son pianiste", tel est le titre utilisé par Midi Libre faisant donc référence au titre écrit par Michel Berger pour la jeune femme. Mais ces propos tenus sous entendent donc que France Gall ne peut être dissociée de Michel Berger, et elle est donc réduite au rang de "groupie". Cependant, la chanteuse a connu un franc succès bien avant sa relation avec le jeune homme. Propulsée sur le devant de la scène grâce à sa participation à l'Eurovision de 1965 avec sa chanson "Poupée de cire, poupée de son", France Gall rencontre une ascension fulgurante.

Françoise Gilot dans l'ombre de Picasso

Françoise Gilot avait 101 ans lorsqu'elle a disparu en juin dernier. Au cours de sa longue vie, elle n'a partagé que neuf années avec Pablo Picasso avec qui elle a eu deux enfants. Pourtant, pour plusieurs médias, ce détail est ce que l'on doit avant tout retenir sur la défunte. Mais, au même titre que les deux femmes précédentes, Françoise Gilot était bien plus que ça. Car oui, elle était une immense artiste au talent fou qui n'est cependant réduite qu'à l'ex-femme de Pablo Picasso lors de l'annonce de sa disparition par de nombreux titres. 

Alors oui, elle a peut-être rencontré Pablo Picasso dans les années 40 et a été sa muse pendant près de 10 ans, mais Françoise Gilot a néanmoins mené sa propre carrière d'artiste peintre aux États-Unis et s'est fait un nom en outre-Atlantique sans aucun rattachement à son ex-compagnon. Mais cela semble ne pas suffire aux médias français qui se sentent obligés de mentionner Pablo Picasso pour lui rendre hommage. 

Par contre, le fait que l'artiste espagnol lui ait un jour percé la joue avec une cigarette allumée ou qu'elle ait pleuré toute l'après-midi la seule fois où il l'a fait réellement posé pour lui n'a jamais été mentionné sur les papiers publiés.

Aucune information concernant ses 1 600 toiles et 3 600 œuvres produites au cours de sa vie n'a été dévoilée. Cela paraît tant anodin en comparaison de ses quelques années partagées avec Pablo Picasso...

Vivienne Westwood et Tina Turner : Ces femmes à qui on a rendu un hommage à la hauteur de leur talent

Si Jane Birkin, France Gall ou Françoise Gilot étaient placées dans l'ombre de l'homme qu'elles ont fréquenté pour leurs hommages dans les médias, d'autres défuntes célèbres n'ont heureusement pas connu le même sort. On pense notamment à Vivienne Westwood dont une grande majorité des articles à l'annonce de sa mort en décembre 2022 affichaient un portrait vieilli de la styliste. Une façon de montrer toutes les années passées dans son atelier à confectionner des pièces mode devenues iconiques ainsi que les cheveux blancs et les rides qui complétaient son style punk signature et affirmé.

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Vivienne Westwood (@viviennewestwood)

Le 24 mai 2023, on apprenait la disparition de l'iconique Tina Turner. Les nécrologues ont tenu à souligner son immense carrière de chanteuse qui lui a valu de nombreuses distinctions. Mais aucun gros titre concernant son mariage avec Ike Turner, dont elle a conservé le nom de famille même après leur divorce, n'a vu le jour.

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Tina Turner (@tinaturner)

 

Tags : amour de stars, people, Mort

Vous aimerez aussi