Sophie Marceau, Léonardo Di Caprio, Joey Starr ou encore Ryan Gosling... Toutes ces stars sont nées sous le signe du Scorpion. Des personnes bourrées de talents donc, et à part Joey Starr, qui ne sont pas particulièrement connues pour leurs sautes d'humeur. Pourtant, il semblerait que l'on soit nombreux à avoir tendance à se méfier des Scorpion. C'est sûrement dû au symbole de leur signe, un arachnide pas forcément très sympatique, qui provoque des sueurs froides chez toutes les personnes un peu sensées. Tout comme les Gémeaux, les Scorpion ont assez mauvaise presse dans le monde de l'astrologie, décris comme excessifs, agressifs et même un peu manipulateurs (comme les Gémeaux donc), ils sont la source de beaucoup de méfiances. 

Mais, est-ce que cette crainte est réellement justifiée ? Ou est-ce simplement un cruel manque de compréhension de la part de tous ceux qui ne sont pas Scorpion... Allez savoir. 

Enjoy,

Les Éclaireuses 

 

Le Sorpion : Faisons le point sur ce signe

Pour comprendre les natifs du Scorpion, il est d'abord essentiel de (re)poser les bases pour comprendre quelle est la genèse de cette personnalité (parfois) complexe. Ce signe d'eau est un savant mélange de douceur et de rigueur, de froideur et de sensibilité. On a souvent tendance à s'arrêter à la première lecture de la personnalité d'un Scorpion, qui est souvent la plus dure (et qui fait office de carapace). Mais, il suffit de creuser un peu pour se rendre compte que sous toute la rigueur et le stoïcisme d'un Scorpion se cache une sensibilité exacerbée et une délicatesse qu'on ne lui prêterait pas forcément.

Et, s'il est vrai qu'il arrive parfois que les natifs de ce signe se montrent un poil excessifs et (n'ayons pas peur des mots) tyranniques, ce n'est jamais vain. Ce qu'il faut comprendre, c'est que le Scorpion est un rêveur idéaliste qui, sous sa carapace de protection, est à la recherche d'un monde parfait dans lequel il trouvera un équilibre. C'est d'ailleurs pour ça que les natifs du signe ont tendance à tout envoyer valser et à tout "casser pour reconstruire". C'est d'ailleurs cette quête de perfection qui le pousse parfois à agir de façon impulsive et à manquer de délicatesse. Mais ce n'est pas pour autant qu'il faut douter des natifs du signe. Malgré cette tendance à tout envoyer valser, ils restent des personnes particulièrement loyales avec une affection qui dépasse l'entendement. 

"Deux despotes en guerre ont établi leur camp dans la plante comme dans l'homme : la grâce et l'esprit rebelle", c'est ainsi que Shakespeare définissait la dualité dans son œuvre Roméo et Juliette. Il n'y a pas de maxime plus juste pour définir la complexité du Scorpion et, si l'on s'amuse souvent à définir le Gémeaux comme signe biface, le Scorpion l'est tout autant, moins pour une personnalité double mais plus pour une complexité d'humeur qui oscille entre l'extrême froideur et la chaleur exacerbée.

S'il y a bien un mot qui colle parfaitement à la peau des Scorpion, c'est passion. Il peut être un amoureux extrême, un amant excellent, un partenaire de vie incroyablement présent... Évidemment, tous ces superlatifs s'appliquent également aux facettes négatives de sa personnalité : s'il peut aimer sans retenue, il peut également détester à l'extrême.

Il n'y a pas de demi-mesure pour les Scorpion et c'est peut-être ça qui est la source des méfiances et il est très facile de comprendre pourquoi.

Pourquoi on a tendance à avoir peur des gens excessifs ?

Il semblerait que les gens ont tendance à se méfier des gens qui sont "trop". Il est vrai que les Scorpion ne sont pas du genre à effleurer les choses. Lorsqu'ils aiment, haïssent, sont passionnés... Ils ne font jamais les choses à moitié et c'est peut-être ce qu'il y a de plus déroutant... Parce que, la nature même de l'humain le pousse à aller vers la stabilité et il n'y a pas grand-chose de stable ou de mesuré dans les réactions des natifs du Scorpion. 

L'une des rares choses qui est mesurée chez eux, c'est leur esprit d'analyse qui leur permet de séduire et de manipuler comme personne. Mais, si cet esprit d'analyse est intégralement mesuré car il permet aux natifs du signe de trouver les clés qui leur permettront d'arriver à leurs fins, la résultante est, une fois de plus, excessive.

Difficile de résister à un Scorpion lorsqu'il a décidé de vous séduire. Les natifs sont tellement bons en manipulation et ils ont une telle conscience de leurs forces qu'ils arrivent à se mettre en lumière d'une façon extraordinaire. D'ailleurs, c'est peut-être cette capacité à briller qui est la plus grande source de méfiance pour les autres, car il est difficile de savoir sur quel pied danser lorsque l'on est face à quelqu'un qui est à la fois très froid et en même temps si séduisant.

Le paradoxe du Scorpion, en comparaison à d'autres signes, c'est qu'il n'a pas besoin d'en faire trop pour sortir du lot. Si ses réactions ou ses émotions sont excessives, dans sa représentation, il reste souvent d'un stoïcisme désorientant pour les personnes qui sont en face. 

Les Scorpion : des êtres sensibles qui essayent de se cacher

Si l'on a tendance à penser que les natifs du Scorpion sont des êtres froids, dénués de sentiments et d'émotions, on se met le doigt dans l'œil jusqu'au coude. S'il est vrai que les Scorpion présentent une carapace en béton armé, en dessous se cache souvent un petit cœur mou, très sensible et même (n'ayons pas peur des mots) à fleur de peau.

Certes, il fait très bien illusion (n'oublions pas que le Scorpion est un maître de la manipulation), mais, au fond, il est rongé par l'angoisse et ses émotions. Il a peur d'échouer, de ne pas plaire, de se tromper... De nombreuses peurs hantent l'esprit des Scorpion et elles sont bien souvent toutes liées à la même chose : une inlassable quête de la perfection et de l'absolution.

Il a un besoin vital de ressentir les choses avec passion et c'est pour cette raison que le Scorpion a tendance à se mettre dans des situations un peu bancales : il a besoin de réellement ressentir les choses, même si les sentiments se mêlent parfois avec colère et jalousie. Encore une fois, c'est dans les extrêmes que le Scorpion excelle. En signe complexe, il allie à la perfection une flopée de contradictions qui résultent à une personnalité complexe qui intrigue autant qu'elle effraie.

Les Scorpions sont-ils les natifs les plus sombres du zodiaque ?

Outre leur tendance à l'excès, il est vrai que d'autres caractéristiques du signe ont tendance à provoquer la méfiance chez les personnes tierces. On estime souvent que le Scorpion a tendance à avoir une personnalité qui est attirée par les ténèbres... Il laisse volontiers le soleil à son ami le Lion ou le Sagittaire, lui, ce qu'il aime, c'est la noirceur des choses. L'argent et le pouvoir sont aussi deux des autres piliers des centres d'attention du natif. D'ailleurs, pour atteindre ces deux objectifs, il n'est pas du genre à se ménager. 

Dans l'obscurité, le Scorpion trouve toujours une échappatoire (parfois attiré par un filet de lumière) et fini toujours par retomber sur ses pattes ou à renaître de ces cendres.

Et, s'il est évident que les Scorpions ne sont pas un signe de tout repos, difficile de ne pas être galvanisé par leur aisance naturelle à toujours trouver une solution pour arriver à leurs fins. Sa ténacité n'est (évidemment) plus à prouver tout comme sa capacité (parfois malsaine) de jouer dangereusement avec le feu. En revanche, il ne serait pas juste de coller une étiquette "côté obscur de la force" sur le front de tous les natifs du signe, car il est impossible de nier le fait que le Scorpion est en mouvement permanent entre ombre et lumière. Un signe complexe donc, qu'il est parfois difficile à décrypter mais qui peut s'avérer aussi passionnant qu'effrayant.

En revanche, il faut garder en tête que si un Scorpion n'a pas de raisons de s'énerver, il restera doux comme un agneau car, tout comme l'animal, il ne pique que lorsqu'on l'attaque.

 

 

 

Tags : astro, Astrologie