Ces choses basiques sur la sexualité que l'on a tendance à oublier

Juliette Gour 20 avril 2022

Et si on revenait aux fondamentaux ? Une piqûre de rappel ne fait jamais de mal, surtout lorsqu'il est question de sexualité. Faisons l'état des lieux de toutes ces choses que l'on a tendance à oublier en ce qui concerne la sexualité.

Voilà bientôt 5 ans que vous êtes avec votre moitié et vous n'avez pas vu le temps passer. Enfin, presque pas vu le temps passer... SI dans la quotidienneté, tout va comme sur des roulettes, dès qu'il est question d'intimité, vous avec l'impression de revivre inlassablement la même chose. Pour vulgariser, sous la couette, c'est toujours (ou presque) l'équivalent du 'métro - boulot - dodo'. Avec le temps, vous êtes entré dans une routine, qui n'est certes pas désagréable qui, lentement, tue votre spontanéité et votre complicité. 

C'est pour cette raison (et bien d'autres, qu'il est parfois essentiel de revoir les fondamentaux, de se (re)pencher, le temps de quelques instants sur des choses basiques en matière de sexualité.

Petite leçon de choses donc, mais qui peut s'avérer cruellement utile pour ramener le feu sacré de l'amour dans votre intimité ! 

Enjoy,

Les Éclaireuses

1) Le cerveau est aussi une zone érogène

On a tendance à limiter la sexualité au physique, mais le cerveau est une zone érogène particulièrement importante (pour ne pas dire la plus importante). C'est avec le cerveau que l'on s'imagine des scénarios et que l'on crée du lien avec son partenaire (plus qu'avec le physique). Un cerveau stimulé rend le sexe meilleur. Au-delà même du physique, il est important de trouver quelqu'un avec qui il y a une connexion émotionnelle (pour ne pas dire intellectuelle).

 

2) La communication est essentielle dans la sexualité

Parler de ses envies, de ce que l'on aime et de ce que l'on veut faire au lit a tendance à rendre les relations sexuelles beaucoup plus fluides et agréables. Cela permet de résoudre les blocages et de s'assurer que l'on vibre à l'unisson avec son ou sa partenaire. Indirectement, la communication est liée avec la stimulation cérébrale. On peut faire passer beaucoup de choses en discutant et pas seulement des envies : on peut amorcer un scénario, créer le désir, stimuler l'envie... C'est pour cette raison qu'il ne faut jamais hésiter à discuter avec son partenaire (que ce soit quelqu'un de passage ou la personne qui partage votre vie).

3) Il ne faut jamais avoir peur de sortir de sa zone de confort

S'il y a bien quelque chose qui a un impact négatif sur les relations sexuelles, c'est bien la routine. Au contraire, pour garder le feu sacré de l'amour (le vrai) il est important de, parfois, sortir de sa zone de confort. Évidemment, il est important d'en discuter avant avec son ou sa partenaire (d'où l'importance de la communication). Explorer sa sexualité ajoute toujours plus de piment au quotidien. Vous pouvez, par exemple, essayer les jeux de rôles, le BDSM, la sodomie, le plan à 3 avec un sextoy... Les possibilités sont infinies. Les seules limites ce sont vos envies et le consentement de votre partenaire.

 

4) Il faut bien intégrer que le sexe, ce n'est pas toujours quelque chose d'extraordinaire

Il peut y avoir des ébats fougueux et d'autres plus routiniers. C'est normal de ne pas toujours être au top de sa forme. Mais, l'important est de toujours prendre du plaisir. L'injonction à l'orgasme est une réalité pour les hommes comme pour les femmes. Pourtant, on peut prendre son pied sans pour autant finir en apothéose. La seule chose qui est essentielle dans le sexe, c'est de partager un moment intime agréable, pour le reste, tout dépend de la forme et de la situation.

5) Non, il n'y a aucun mal à se masturber et ce, même si on est en couple

On a tendance à diaboliser la masturbation (en général pour les femmes mais également lorsque l'on est en couple). Mais, ce qu'il faut comprendre, c'est qu'il est essentiel de dissocier le sexe à deux et celui que l'on pratique seul. Les démarches ne sont pas les mêmes : on peut aimer faire l'amour à deux tout comme se faire du bien en solitaire et il ne devrait y avoir aucun débat autour de cette question. Encore une fois, il est toujours important d'en discuter avec son ou sa partenaire si jamais il y a le moindre malaise avec la question de la masturbation.

 

6) Ne jamais sous-estimer la puissance d'un baiser

Il est également essentiel de comprendre qu'une vie de couple ne se résume pas à la sexualité pénétrante. La douceur, l'affection et la sensualité peuvent découler de nombreuses autres actions. Parfois, il vaut mieux passer des heures à s'embrasser comme des adolescents plutôt que de rejouer le même scénario du "préliminaires rapides, pénétration intense et dodo bras dessus bras dessous". Il y a peu de choses aussi puissantes qu'un baiser, justement parce qu'il est possible de faire passer énormément d'émotions rien qu'en embrassant une personne : cela peut être langoureux, timide, doux, délicat, affamé, intense... Et, une séance de baisés doublée de câlins délicats peut être tout aussi satisfaisante et stimulante qu'une partie de jambes en l'air.

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

7) Il faut arrêter de croire que la sexualité se limite à la pénétration

Dans les relations hétérosexuelles, on a tendance à croire que la sexualité passe exclusivement par la pénétration. Or, il y a de nombreuses pratiques tout aussi sensuelles qui ne reposent pas seulement sur le fait de pénétrer ou d'être pénétré. On pense notamment aux pratiques tantriques ou encore au "dry humping" qui est une pratique qui repose essentiellement sur le frottement. Plus vous laisserez marcher votre créativité (et votre curiosité) plus vous trouverez de nouveaux chemins vers le plaisir !

 

 

 

Tags : amour, sexe, couple, sextoys, masturbation

Les plus lus

Vous aimerez aussi

Top de Sexo

De la même auteure

Prête à être
éclairée ?

Recevez la dose d'inspiration
qui change la donne !