S'il y a bien une chose qu'on ne peut pas enlever à notre époque, c'est qu'elle a pris conscience que notre bien-être est essentiel. Enfin, on prend du recul et le temps de dire : "Attends, stop : il y a quelque chose qui ne va pas." Finie l'anxiété chronique, on sait s'arrêter pour quelque chose sur laquelle on oublie trop souvent de se retourner : nous.

Alors on se questionne. On se demande ce qui nous ferait du bien. Ce dont nous avons besoin. On use de recherches Google et d'imagination pour trouver de quoi nous apaiser.

Du coup, faut avouer qu'à force, on a presque fini par devenir des professionnelles de la santé, mentale comme physique. Astuces, plantes, huiles… On pourrait donner des leçons de wellness.

On n'est donc jamais contre l'idée de rajouter une corde à notre arc dans ce domaine. Encore plus si elle peut résoudre divers problèmes à la fois. Tiens… Les fonctions du nerf vague et les bienfaits de sa stimulation risquent de nous intéresser.

Enjoy,

Les Éclaireuses

-

Qu'est-ce que le nerf vague ?

"Le nerf pneumogastrique est moteur pour le voile du palais et le pharynx. Il est sensitif pour le larynx, le pharynx, l’épiglotte, le voile du palais et la base de langue. Il joue aussi un rôle qui est qualifié d’autonome par le biais d’une sécrétion d’acétylcholine. La stimulation du nerf pneumogastrique entraîne en effet la sécrétion de cette substance chimique qui joue un rôle de médiateur entre les neurones (neuromédiateur). L’acétylcholine ralentit la fréquence des battements cardiaques, diminue le calibre des bronches, renforce la contraction des muscles lisses du tube digestif et augmente la sécrétion de salive et de sucs digestifs", explique Le Figaro Santé.

Traversant une grande partie de notre corps - de notre cerveau à notre abdomen -, sa longueur fait de lui le nerf crânien dont la trajectoire est la plus importante. Il est donc responsable, en grande partie, de la gestion de nos sentiments. Il va jouer un rôle central sur la gestion de nos humeurs au quotidien. Le négliger pourrait nous mener, à terme, à de multiples carences - plus ou moins profondes - liées à la gestion de nos émotions, de notre système nerveux. Notre santé mentale dans son intégralité, mais aussi physique, puisqu'elle a un impact sur notre système immunitaire. Digestion, éventuelles inflammations, énergie… Partout, elle est impliquée.

Comment le stimuler ?

Afin de ne pas le laisser dans un coin, s'enfouir sous des montagnes russes de sentiments, on va ainsi aller le chercher pour le stimuler. Pour ce faire, on peut aller sonner à plusieurs portes. À commencer par le crâne. En se massant le cuir chevelu, on va immédiatement ressentir une sensation de pur bien-être. Notre corps va se relaxer, et ce, grâce à la force du nerf vague. Même constat pour les pieds : bien qu'ils ne soient pas directement touchés par le nerf, le fait de les détendre va avoir un impact direct sur ce dernier.

Les respirations ventrales contrôlées sont également un moyen de le titiller. En effet, c'est en respirant profondément et en pleine conscience que nous allons réussir à le tonifier. On se pose. On ralentit notre respiration. On inspire avec notre poitrine, puis notre ventre, autant qu'on le peut. Enfin, on va expirer, toujours très doucement. On répète l'action quelques fois, histoire de réellement en ressentir les bienfaits.

Enfin, on vous en a déjà parlé : la douche froide est la solution à bien de maux. Comme un éclair, elle va électrifier notre nerf vague quelques secondes, lui envoyer une intense secousse, pour, enfin, s'apaiser. Bien plus qu'un remède contre l'anxiété, cette méthode aide également à lutter contre l'état de dépression.

Vers une médecine ciblée ?

Ces petits exercices rapides, réalisés plus ou moins régulièrement, vont avoir des effets presque immédiats sur notre corps. L'activité du nerf vague va en fait se réguler, entraînant avec lui l'intégralité de notre système immunitaire. De nos émotions à notre digestion, ces actions vont entièrement nous rééquilibrer.

Récemment, une nouvelle méthode a d'ailleurs été proposée en médecine : le neurostimulateur du nerf vague. "Elle consiste à stimuler les fibres du nerf vague pour en renforcer son activité. Cette méthode pourrait être utilisée dans le traitement des maladies inflammatoires chroniques, des troubles fonctionnels et des douleurs chroniques", détaille Planète Santé. On n'a plus qu'à multiplier les petits moments à soi… C'est un fait : se faire chouchouter est bon pour la santé.

 

 

Tags : santé, Corps