Submergée par le flot d’émotions de l’été, vous venez de poser vos valises, éreintée. Entre la multitude de photos de paysages, les petites vidéos à partager, l’application assidue de crèmes solaires et les trajets… Vous êtes l’ombre de vous-même en passant le pallier. Sans parler de cette amourette de vacances qui vous a littéralement chamboulée. Entre la charge mentale que représente la rentrée, l’angoisse de tomber amoureuse d’un mirage d’été, vous vous planquez sous la couette et vous mettez à pleurer. 

Cette année, on le dit, on ne revivra pas la rentrée dans un drama mood nocif. On prend soin de sa santé mentale à l’aube de la reprise et mieux : on adopte les automatismes pour être plus épanouie et… heureuse ! Afin d'établir les règles, on lance le compte à rebours pour avancer vers le cheminement du bonheur avec de vrais codes, consignes et trucs à adopter. 

À vos marques, 

Prêtes ? 

Kiffez ! 

Enjoy, 

Les Éclaireuses 

 

Mettez-vous au lit sans votre téléphone...

-

On déroule sa couette, on s’enroule dedans, on pose le téléphone à bonne distance en ayant veillé à le mettre en "ne pas déranger" et on savoure le silence d’avoir un peu lâché prise (via le téléphone). Ensuite, si vous n’êtes pas du genre à fermer les yeux et tomber dans les bras de Morphée immédiatement après avoir posé la tête sur l’oreiller, on a d’autres alternatives. 

  • Quelques notes de musiques relaxantes ou une playlist qui vous fait sourire ou rêver (on évite la workout, quand même)
  • Un film que vous avez aimé et que vous connaissez pour vous y plonger et doucement roupiller
  • Un bouquin, que vous avez laissé traîner pour les instants transat, mais qui vous tentait

 

Accordez-vous du temps pour vous, loin de tout 

-

Une demi-heure par jour, accordez-vous le plaisir de vous retrouver avec vous-même. En allant faire les courses, en marchant dans un champ, en flânant devant les vitrines, en prenant une tisane à la fenêtre. Appréciez de vous retrouver avec vos pensées, et mieux, sans les juger. 

 

Quand c’est non, c’est non ! 

-

Oui, c'est difficile de dire non, oui, vous avez l’impression de passer pour quelqu’un de désagréable, et ça ne rend pas le processus évident. Pour vous aider, il y a des façons de dire "non" qui passeront mieux que ces trois lettres que vous peinez à articuler. 

 

  • « Je ne peux vraiment pas, une autre fois peut-être »
  • « Je n'ai pas le courage aujourd’hui »
  • « Je t’avoue que ça ne me tente pas, ce n'est pas contre toi »
  • « On peut trouver une alternative qui fera plaisir à tout le monde »
  • « Tu te doutes bien que ce n'est pas trop mon truc. Mais je vais trouver une autre idée »

 

Faites-vous des cadeaux ! 

-

On le sait, cette robe vous fait saliver pour la rentrée ! Et votre cabas, il serait temps de le changer, en plus vous en avez repéré un qui vous plaît depuis des mois. C’est comme cette paire de boots, vous vous imaginez gambader avec ces merveilles au pied. 

Craquez, pas pour tout, mais craquez et faites-vous un cadeau ! 

 

Souriez (même quand il fait gris)

-

Souriez-vous chaleureusement dans le miroir, et souriez aux inconnus (sauf s'ils ont l’air étranges ou mal attentionnés). Vous verrez, cet effet… On en reparle ! 

 

Faites du tri dans tout pour faire le tri dans votre vie

-

Abonnements Instagram, amis Facebook, groupes WhatsApp, chambre à coucher, dressing. Rangez, nettoyez, soufflez. Vous aurez une sensation de satisfaction procurée par l’ordre que vous aurez, à nouveau, fait régner ! 

 

Méditez 

-

Si vous n’avez jamais essayé, vous pouvez tenter l’initiation avec des applications. On pense à Petit Bambou qui est une application pleine de douceur et vous permettra de tenter l’expérience. 

On goûte à cette sensation, si ça ne marche pas, on ne dramatise pas et on retente, en essayant de tirer les bénéfices de cette technique de plus en plus sollicitée et surtout accessible. 

 

Habillez-vous pour vous (et surtout, prenez du plaisir à ça) 

-

Vous avez envie de vous sentir à l’aise dans des vêtements comfy, très chic dans une petite robe étriquée ou plus grande que votre collègue soûlante avec des escarpins géants ? 

Mettez ce qui vous plaît. 

On n’a rien à ajouter ! 

 

 

 

Tags : psychologie, Rentrée