5 signes qui prouvent que votre amitié est finie

Marie Ordioni 20 novembre 2023

Si cette amitié vous fait plus de mal que de bien, alors c'est peut être tout simplement qu'elle n'en est plus une... En voici 5 signes.

En ce moment, on a besoin de faire le point. On ne sait pas si c’est le changement de saison, les astres ou le fait que l’on arrive à un carrefour de notre vie, mais on a envie de faire une petite mise à jour. De s’arrêter un instant, et de prendre le temps de se poser les bonnes questions. De faire le tri. Dans son entourage. Dans sa vie personnelle comme professionnelle… Oui, on a besoin d’une mise au point.

Parce que les choses évoluent, tout simplement. Et ce qui était vrai hier ne l’est plus forcément aujourd’hui. Ce qui est fort et puissant un jour ne le sera pas forcément toujours… Y compris nos relations, amoureuses tout comme nos relations amicales. Lorsqu’on grandit, certains liens résistent à l’épreuve du changement. Tandis que d’autres se détériorent jusqu’à, parfois, être totalement réduits à néant. On ne partage plus les mêmes valeurs et centres d’intérêt, nos quotidiens ne sont plus compatibles, nos visions de la vie deviennent beaucoup trop différentes… Les raisons de la cassure peuvent être diverses, mais la finalité est la même : un jour, ça casse.

Mais comment savoir à quel moment cette fin devient définitive ? Qu’il s’agit d’un ‘adieu’ et pas d’un simple ‘au revoir’ ? Si en amour, même si c’est  compliqué, on sait quitter quelqu’un, en amitié… On a souvent du mal à admettre la fin. Voici 5 signes qui devraient nous aider à arrêter de nous voiler la face

1 - Notre relation devient conflictuelle

Premier red flag. On ne se l'avoue pas encore, mais cela fait un moment que notre relation se dégrade. On se prend la tête, beaucoup. À vrai dire, on passe bien plus de temps à se contredire, se tenir tête et se disputer qu’à passer de bons moments ensemble. Chaque sujet est un prétexte pour ne pas être en accord, et on finit toujours par hausser le ton.

Au bout du compte, on finit toujours par se réconcilier… Jusqu’à la prochaine. Parce qu’on sait qu’il y aura une prochaine. D’ailleurs, chaque fois qu’on l’appelle ou qu’on le voit, on redoute le moment où ça explosera. Avec lui, on se demande tout le temps à quelle sauce on va être mangé, aujourd’hui. Une certaine toxicité s’est installée entre nous.

2 - On passe notre temps à le défendre et le justifier

Auprès de tous. Des autres, de nous. Pour la plupart, nos proches ne l’aiment pas. Et même lorsqu’ils l’aiment bien, ils voient des choses que l’on ne voit pas… Ou du moins, que l’on n’a pas envie de voir. Des comportements et attitudes malsaines, ou du moins, pas en accord avec nos valeurs. Des pensées et propos qui ne nous ressemblent pas, et pourraient nous tirer vers le bas. D’ailleurs, certains remarquent même qu’en sa présence, on change parfois d’attitude, on n’est plus nous-mêmes… Pire drapeau rouge possible !

Et nous, on le défend. On le justifie. Il nous plante à la dernière minute pour la millième fois ? Il a eu un problème, le pauvre. Il nous parle mal ? Il traverse une rude période, le pauvre. Quoi qu’il arrive et qu’importe la situation, on trouve toujours un prétexte pour l’excuser.

3 - On préfère la compagnie d’autres personnes à la sienne

Au plus profond de nous, on le sait. Quand il ne peut pas venir nous voir et que l’on se sent soulagé, heureux de voir d’autres amis. Quand on a le choix et que l’on choisit toujours l’autre personne. Quand on préfère aller boire l’apéro avec un nouveau collègue de travail plutôt qu’aller le voir… C’est toujours une autre compagnie, plutôt que lui. Et on sent que c’est réciproque.

4 - Entretenir le lien devient une corvée

Malgré tout, on continue tant bien que mal à entretenir notre relation. À l’appeler. À le voir, parfois. Non pas parce qu’on en a foncièrement envie, mais plutôt parce qu’on s’y sent obligé. C’est une habitude. C’est machinal. C’est "rassurant" : on a toujours fait ainsi, et on fera toujours ainsi.

Le problème, c’est qu’avant, on le faisait volontiers… Plus aujourd’hui. On ne prend plus de plaisir à prendre des nouvelles, proposer un cinéma ou un week-end entre amis. On a la boule au ventre rien que d’y penser. On a plus l’impression de devoir remplir un devoir qu’entretenir une relation, à vrai dire.

5 - Notre amitié appartient au passé

Et puis, finalement… Que nous reste-t-il vraiment à part des souvenirs ? Il y a eu des délires, des rires, des moments incroyables, certes. Mais ces moments se sont dissipés depuis des mois, voire des années parfois. Il était la première personne que l’on appelait pour sortir comme pour pleurer. Mais il ne l’est plus. Chaque fois que l’on regarde nos photos, on s’aperçoit que toutes datent. Lorsque l’on pense à lui, on ne "pense" pas. On se souvient… Notre amitié appartient au passé. Et malgré nos efforts - et rien que de faire des efforts, ce n'est pas normal... Cela devrait couler de source ! - et après maintes et maintes discussions, rien ne change… Il serait peut-être donc temps de le laisser s’en aller.

Retrouvez plus d'articles dans notre rubrique Psycho 

 

Tags : société, Amitié, Relation

Vous aimerez aussi