La consommation de photos par une seule personne dans une seule journée est innombrable.

Entre les posts Instagram, les publicités dans le métro, les photographies dans les magazines et dans les clips vidéos, les images parfaites du corps idéal submergent notre quotidien. 

Le corps de la femme est sujet à beaucoup de critiques, de diktats, de normes. C'est un sujet très sensible dans la société d'aujourd'hui pour lequel toutes les femmes essaient de se battre tous les jours. C'est un corps en forme de sablier qui prône partout autour de nous, avec de belles lignes au niveau du ventre ainsi que des hanches développées, peu importe le poids de la femme.

Si les personnes en surpoids sont les plus touchées par le "body shaming", les femmes avec du ventre seraient encore plus stigmatisées que celle avec des formes généreuses, mais sans ventre. Ce n'est donc plus le poids qui entre en compte, mais la forme du corps. 

En effet, une étude a démontré que les stigmates sont dirigés vers la forme du corps de la femme plutôt que son poids. Cette étude réalisée par l'Université de l'État d'Arizona et d'Oklahoma montre que les femmes avec des hanches, un fessier généreux et des cuisses sont moins stigmatisées que les femmes en surpoids avec du ventre. 

C'est alors que Sabrina Strings, professeur de sociologie, dévoile qu'elle est véritablement surprise par ce résultat. "Notre société nous dit que les gens ils ne sont pas dignes d'être ce qu'ils sont, et c'est sur cela que l'on doit s'améliorer", raconte-t-elle.

Cependant, Sabrina veut également démontrer les conséquences de ce stigmate. En effet, ils peuvent avoir des conséquences négatives sur la santé. "Lorsqu'elles sont chez le médecin, et qu'elles lui disent qu'elles veulent perdre du poids, elles peuvent se forcer à faire un régime non sain." Il est donc important d'écouter son corps, de rester en bonne santé tout en éliminant les stigmates et diktats de beauté de son quotidien.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

Source Photo : Getty / Luis Alvarez Source Photo : Getty / Luis Alvarez