"Comment faites-vous pour concilier vie de famille et vie professionnelle", "Quelle est votre morning routine ?", "Ne trouvez-vous pas qu'il est difficile pour une femme, même en 2022, de privilégier sa carrière ?". Dans le monde professionnel, les femmes sont très souvent confrontées à ce type de questionnements, plus encore lorsqu'elles occupent des postes décisionnaires. Pourquoi n'est-ce jamais le cas pour les hommes ? Est-ce que les médias ont un rôle prépondérant dans ce genre de clichés envers les femmes entrepreneuses ?

Une campagne qui dénonce et lutte contre les stéréotypes

Cette vraie fausse interview, réalisée par SISTA, un collectif qui a pour objectif de réduire les inégalités de financements entre hommes et femmes entrepreneurs, fait partie d'une plus large campagne appelée "Si j'étais elle". Le but ? Mettre en lumière les biais dans le traitement des femmes dirigeantes et entrepreneuses par les médias. D'après une étude menée par le collectif et Mirova Forward, près de 80% des interviews/portraits sur des sujets d’expertise dans les médias sont portés par des hommes. Plus encore, dans 1 article sur 3, les journalistes interrogent les femmes sur leur engagement féministe sans que ce soit forcément le sujet de l'interview.

Et quoi de mieux que d'inverser les rôles pour démontrer l'absurdité de ces questions ?

Un résultat qui met bien en lumière cette disparité de traitement dans les médias

Dans cette vidéo de 3 minutes, vue près de 200 000 fois en moins de 24 heures, ce sont 8 grands patrons, entrepreneurs et responsables politiques français qui se succèdent pour répondre à des questions pour le moins étonnantes. Entre rires gênés et incompréhension, on sent bien qu'ils n'ont jamais été confrontés à de telles questions. Si leurs réponses sont parfois teintées d'humour, il est important de se rappeler que c'est le quotidien de certaines dirigeantes, certaines entrepreneuses et que ce traitement contribue au renforcement des inégalités.
Pourquoi les médias jugent-ils utile de connaître la marque de palette préférée d'une femme et pas la marque de cravate préférée d'un homme ? Quand est-ce que la vie privée des femmes est devenue plus intéressante que leurs accomplissements ?

 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par WE ARE SISTA (@wearesista_)

 

Une belle campagne, certes humoristique, mais surtout terriblement révélatrice du travail qu'il reste à faire dans les médias, mais aussi de manière générale, pour définitivement enterrer ces inégalités de traitements.

 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

 

 

Tags : News, féminisme, Femme