Boire de l'alcool, même de façon ponctuelle, serait une prise de risque. Une récente étude du Centre international de recherche sur le cancer annonce que près de 4% des cancers (soit 740 000 personnes dans le monde) seraient directement provoqués par la consommation d'alcool.

Des risques, quelle que soit votre consommation

S'il est vrai que 86% des cancers du buveur sont liés à une consommation excessive (soit plus de 2 boissons alcoolisées par jour), une consommation légère et modérée (ce qui représente maximum 2 verres d'alcool par jour) peut également être source de maladies. Les buveurs modérés représentent 1 cancer sur 7 (soit environ 100 000 personnes chaque année).

On montre souvent du doigt, et à juste titre, le tabac comme l'un des plus gros tueurs au monde (près de 3 millions de personnes meurent chaque année de la cigarette), mais l'alcool n'est pas en reste, en moyenne, 2 millions de personnes perdent la vie chaque année à cause de l'alcool.

7 types de cancers liés à l'alcool

Selon une autre étude publiée dans la revue médicale The Lancet Oncology, il y aurait 7 cancers courants chez les buveurs : celui de la bouche, du pharynx, du larynx, de l'œsophage, du côlon, du foie et du sein chez la femme (près de 6,3 millions de cas en 2020).

En France, on estime que chaque année, 20 000 cas de cancers sont directement ou indirectement liés à la consommation d'alcool. La boisson peut ne pas être le seul facteur, mais elle peut devenir une circonstance aggravante. Le tabac, l'absence d'activité physique, l'alimentation ou encore l'obésité sont également des facteurs fréquents dans le déclenchement d'un cancer.

Si certains gouvernements projettent d'interdire la cigarette dans les années qui viennent, en sera-t-il de même pour l'alcool ?

Les Éclaireuses

 

 

Tags : News, News Bien-Être, santé