Nous nous souvenons toutes du jour où on nous a parlé, pour la toute première fois, des ragnagnas. "Tu vas devenir une femme", "tu grandis"... Au premier abord, ça avait pourtant l'air sympa. Quelle innocence.

Cette jolie idée que nous nous sommes fait des règles est la preuve que le rôle de nos parents a bien été rempli. Enfin... Le rôle de notre maman, pour la plupart d'entre nous.

C'est un fait : en 2022, encore, à l'heure où les codes et mœurs sont totalement bousculés, mélangés, détruits et remis au goût du jour, il y a finalement certaines choses qui, pendant ce temps, ne bougent pas réellement... Le regard que portent les pères sur les règles en fait partie.

Selon une étude réalisée par la société Censuswide en juillet 2022, et relayée par le magazine Neon, huit papas sur dix pensent encore que les menstruations sont "une histoire de femmes". On décrypte...

Huit pères sur dix ne se sentent pas impliqués dans les menstruations...

Eh oui, après avoir interrogé 1 258 papas de filles âgées de 10 à 15 ans, vivant en France, Italie, Royaume-Uni, Espagne et aux États-Unis, le résultat est là : sur dix pères, huit ne se sentent pas concernés par les menstruations. Ils estiment ainsi qu'il est du devoir de la mère d'aborder et d'échanger sur le sujet avec leur enfant.

Pour un quart d'entre eux, ce n'est pas à maman, mais à un médecin de remplir cette lourde mission. Pour 19 %, il s'agirait du rôle de l'enseignant(e) ou des enseignant(e)s. Et pour 13 %, c'est à la fille elle-même de faire ses propres recherches afin d'anticiper le jour où elle deviendra femme.

... Mais souhaitent que ça change !

Et même si encore aujourd'hui, plus de 39 % des hommes interrogés pour l'étude définissent les règles comme étant un "sujet délicat", beaucoup d'entre eux souhaitent se familiariser avec. En effet, les trois quarts estiment qu'il est normal à leurs yeux de se renseigner sur le sujet. Et plus de quatre sur dix souhaitent que les conversations autour des règles se tiennent avec les deux parents.

Enfin, plus de la moitié veulent en apprendre davantage sur les menstruations, pendant que 70 % estiment en savoir assez pour en discuter avec leur enfant.

Des chiffres qui nous donnent envie de garder espoir : un jour, les règles seront une affaire de famille.

Les Éclaireuses

 

 

Tags : règles, famille, père, News Bien-Être