Et si notre métier définissait notre "intérêt" dans les relations sociales ? Selon une très sérieuse étude menée par l'université d'Essex, en Angleterre, le métier que l'on exerce aurait un vrai impact sur la perception que les autres ont de nous. Ainsi, certains métiers sont considérés comme des métiers de gens cool et d'autres moins fun sont généralement assimilés à des personnes ennuyeuses.

Récemment, l'université a publié les résultats de l'étude dans le Personality and Social Psychology Bulletin. L'ensemble de cette enquête avait pour but de dessiner le portrait-robot de la personne la plus ennuyante de l'univers, celle que l'on n’a absolument pas envie d'avoir à sa table à un mariage. 

Afin de mener cette enquête, près de 500 personnes ont été interrogées et examinées pour lister les différentes caractéristiques, centres d'intérêt et métiers qu'ils considéraient comme réelle source d'ennui. Grâce à ces questionnaires, les chercheurs ont pu établir une liste très précise des traits de caractère et des hobbies qui définissent une personne boring à souhait.

 

Une liste de métiers qui en dit long

Cinq métiers ont été définis comme extrêmement ennuyants : 

- L'analyse de données
- La comptabilité
- La fiscalité et l'assurance
- Les métiers du nettoyage
- Le secteur bancaire

Donc, en théorie, si vous rencontrez une personne qui exerce un métier dans l'un de ses secteurs, il y a de grandes chances pour que ce ne soit pas une personne extrêmement palpitante. À l'inverse, les métiers comme journaliste, scientifique de terrain ou encore les métiers ayant un aspect artistique sont considérés comme passionnants (et finalement dignes d'intérêt).

 

 

D'autres traits de caractère qui font de vous une personne boring

Outre la carrière, il y a d’autres traits de caractère, d'autres aspects de la personnalité qui vous définissent comme une personne pas vraiment palpitante. Typiquement, on considère que les personnes ennuyantes préfèrent les petites villes (ou pire, la campagne) aux grandes villes. Si vous regardez Le jour du Seigneur et que vous êtes plutôt religieux, vous êtes aussi boring.

L'étude considère aussi que les personnes un poil ennuyantes sont des égocentriques négatifs, ce qui signifie qu'ils ont souvent tendance à se rabaisser lorsqu'ils parlent d'eux (ce qui, par la force des choses, fait perdre tout intérêt et décourage la personne d'en face). Idem, si vous aimez dormir, regarder la TV (pas Netflix, mais les chaînes TV traditionnelles) et que vous n'êtes pas très bon public, vous êtes boring.

Ainsi, si vous êtes une personne d'âge moyen, qui vit dans une petite ville de province, qui aime la nature et les 12 coups de midi, qui aime aller à la messe le dimanche et qui ne comprend pas l'humour de Blanche Gardin, vous êtes potentiellement considéré comme une personne très ennuyeuse.

 

Une étude qui se base sur des stéréotypes

Les chercheurs de l'étude ne souhaitaient pas tant prouver que telle ou telle personne était ennuyeuse, mais plus établir l'importance et l'impact que les stéréotypes peuvent avoir sur nos interactions sociales. Globalement, le portrait-robot de la personne boring ne se base que sur une série de stéréotypes qui n'ont pas de réelle valeur validante : il se peut très bien qu'une personne qui travaille dans le secteur bancaire soit l'une des personnes les plus drôles de la terre. Idem pour la religion, ce n'est pas parce qu'on a la foi que l'on est forcément une personne qu'il ne faut pas inviter aux dîners (l'exemple le plus parfait est celui de Père Mathieu, un prêtre TikTokeur qui prouve que l'on peut être homme d'Église et moderne).

Moralité, il faut se méfier des apparences et des stéréotypes !

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

 

Tags : société, News Société