Avec l’épidémie de Covid-19 qui paralyse le monde, la plupart des pays sont en confinement. Une situation qui impacte l’activité des hommes, mais qui laisse néanmoins la nature se reposer. Il n’est donc pas rare de voir en ce moment des animaux sauvages faire leur retour dans le paysage.

Cette situation n’est bien sûr pas sans conséquence puisque des dommages ont été constatés. En effet, sans régulation, certaines espèces constituent une menace pour des ressources agricoles.

Ainsi, certaines préfectures tolèrent le retour de la chasse pour lutter contre l’expansion des dégâts provoqués par les animaux sauvages telles que les sangliers ou les cerfs, et ce, malgré le confinement.

Cependant, la pratique sera très réglementée et seules les personnes détenant une dérogation préfectorale (très rare pour le moment) pourront aller chasser ou piéger des animaux.  Ils devront se munir de leur permis de chasse, d’une copie de l’arrêté préfectoral ainsi que d’une attestation de déplacement individuelle en cochant la case renvoyant à des missions d’intérêt général.

Pendant cette pratique, les gestes barrières devront bien sûr être respectés et les battues collectives ne sont pas autorisées.

Une nouvelle qui ne fait pas l’unanimité auprès des associations contre la chasse et des défenseurs des animaux.

Les Éclaireuses 

 

 

Tags : News divertissement