Vous choisissez les blancs ou les noirs ?

Depuis le succès de la minisérie Netflix ‘Le jeu de la dame’, les amoureux des échecs ont analysé les moindres détails de la série.

Adaptée du roman de Walter Trevis, la nouvelle minisérie met en scène l'histoire de Beth Harmon, interprétée par Anya Taylor-Joy. C'est dans cet orphelinat austère qu'elle apprend à jouer aux échecs. Sa dépendance aux médicaments lui permet de devenir un prodige des échecs et Beth se lance à la conquête des championnats d’échecs.

Une série qui nous plonge au coeur des années 50-60 dans une Amérique misogyne en pleine guerre froide. Asociale et renfermée, Beth tente de faire sa place dans ce monde malgré ses addictions, les idéaux de la société et surtout l'égo des joueurs d'échecs dans un milieu où la gent féminine est méprisée. 

Alors, si vous avez regardé la série, vous êtes sûrement passée à côté de tous ses petits détails qui rendent 'Le jeu de la dame' plus réaliste que jamais. Même si vous êtes vous aussi un prodige des échecs, découvrez ses détails que vous avez manqués !

Enjoy,

Les Éclaireuses

1. Un échiquier authentique

Le jeu de la Dame, Netflix
Le jeu de la Dame, Netflix

Les parties d'échecs sont dynamiques et révèlent à chaque fois une nouvelle technique rigoureusement réfléchie par Garry Kasparov, l'un des meilleurs joueurs de tous les temps, qui a aidé à concevoir les parties d'échecs de la série avec Bruce Pandolfini, également un grand maître. Les équipes de production se sont donné du mal pour respecter l'authenticité de l'échiquier et de ses pièces. 

 

2. Des ouvertures d'échecs modernes

Le jeu de la Dame, Netflix
Le jeu de la Dame, Netflix

 Chaque épisode de la mini série porte le nom d'un mouvement officiel d'échecs. M. Shaibel, le concierge, donne à Beth un livre pour apprendre les échecs : 'Ouvertures des échecs modernes'. Il s'agit d'un véritable livre publié en 1911 que les joueurs d'échecs considèrent souvent comme le Saint Graal des stratégies d'ouverture. 

 

3. José Capablanca

Le jeu de la Dame, Netflix
Le jeu de la Dame, Netflix

Lorsque Beth demande à un bibliothécaire de l'orphelinat un livre sur les échecs, il mentionne le nom de José Capablanca comme un éventuel livre d'échecs. Alors pour celles qui n'ont jamais joué aux échecs, Jose Raul Capablanca était un vrai joueur d'échecs cubain qui a régné en tant que champion du monde de 1921 à 1927. Comme Beth, Capablanca était aussi un prodige d'échecs qui a gravi les échelons dans sa jeunesse, réputé pour son taux de jeu et son expertise en fin de partie.

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

4. Le grand magasin Ben Snyder

Le jeu de la Dame, Netflix
Le jeu de la Dame, Netflix

 La mère adoptive de Beth tente de relooker sa fille en l'emmenant au grand magasin Ben Snyder pour acheter des vêtements démodés et bon marché pour aller à l'école. Ce magasin a réellement existé, fondé en 1913 et exploité à Lexington dans le Kentucky.

 

5. La défense Caro-Kann de Beltik

Le jeu de la Dame, Netflix
Le jeu de la Dame, Netflix

 Voilà une partie dans laquelle Beth se retrouve proche de l'échec. Et si Beltik a presque réussi à battre Beth, c'est grâce à une stratégie d'échecs connue sous le nom de la défense Caro-Kann. Beth apprend cette défense par Benny plus tard dans la série.

 

6. La revue d'échecs édition septembre 1963

 Beth envisage de voler un exemplaire d'une revue sur les échecs dans une épicerie. Ce n'est pas un détail inventé, mais une véritable publication qui a duré de 1933 à 1969.  Beth prend le numéro de septembre 1963 du magazine, qui présente une photo de couverture différente de celle du vrai numéro de 1963. La vraie couverture présentait les trois vainqueurs de la Coupe Piatogorsky. Le véritable article "Pawn Power of Chess" également vu n'a été publié qu'en 1968.

À moi le ventre plat | Les Éclaireuses : Mode, tendances et inspirations

7. La revue d'échecs édition octobre 1963

Le jeu de la Dame, Netflix
Le jeu de la Dame, Netflix

Un autre détail caché peut être trouvé concernant la revue d'échecs. Beth prend une autre édition du magazine, cette fois avec Benny Watts (Thomas Brodie-Sangster) en couverture. Le visage de Benny Watts a remplacé celui du célèbre prodige des échecs Bobby Fischer. La véritable édition Fischer a été publiée en octobre 1963.

 

8. La partie d'échecs entre Beth et Benny Watts

Le jeu de la Dame, Netflix
Le jeu de la Dame, Netflix

Beth subit sa deuxième défaite aux échecs face à Benny Watts, le prodige qui a quitté la vie de tournoi. 

Les dix premiers coups du match sont affichés à l'écran, dont sept sont une version de la défense sicilienne de Scheveningen connue sous le nom de variante Sozin. Les mouvements intègrent également la Variation Najdorf, qui est mentionnée lors du premier épisode et renforcée par la discussion du grand maître argentin, Miguel Najdorf.

 

9. Danny Weiss et David Friedman

Le jeu de la Dame, Netflix
Le jeu de la Dame, Netflix

 Au cours du cinquième épisode, Fork , Benny présente Beth à une paire de jeunes joueurs d'échecs nommés Danny Weiss et David Friedman. Seuls ceux qui suivent de près la carrière du showrunner Scott Frank remarqueront que ces noms sont des cris directs à ses amis et collaborateurs Danny Weiss et David Benioff (né David Friedman).

10. L'hommage de Paul Morphy et Duke Karl

Le jeu de la Dame, Netflix
Le jeu de la Dame, Netflix

Dans l'avant-dernier épisode Ajournement, Beth et Benny s'entraînent aux échecs. Le combo final de coups gagnants est tiré du tristement célèbre match de 1858 entre Paul Morphy et le duc Karl. À la fin du match, la caméra survole les pièces d'échecs. Le tableau recrée la position finale du match Morphy / Duke.