La France, pourtant réputée pour sa diversité et son expertise en matière de fromage, vient de se faire détrôner dans son propre royaume. Le coupable ? La mozzarella. Eh oui, les chiffres ne mentent pas, les Français préfèrent désormais le fromage italien au camembert. En baisse depuis plusieurs années déjà, les ventes du fromage à croûte fleurie se sont fait définitivement distancier par celles de son voisin italien au mois de septembre.

 

Des ventes nettement supérieures pour le fromage italien en septembre

On l'a dit, les ventes de camembert connaissent une baisse d'environ 3% par an. Au début des années 2010, les Français consommaient encore près de 55.000 tonnes de camembert par an, soit 3,5 camemberts par Français et par an. En 2020, malgré une hausse de + 2,2%, c'est le fromage venu de l'autre côté des Alpes qui a ravi le cœur des Français. Avec une croissance régulière de 5% par an sur l'Hexagone et près de 33.170 tonnes de mozzarella vendues en 2021 contre 29.230 tonnes de camembert, difficile de concurrencer.

 

 

Mais alors, est-ce la fin du fromage français ?

Cette différence s'explique par de nombreux facteurs qui n'ont pas forcément de lien avec un prétendu désamour des Français pour le camembert. Les deux fromages ne se consomment pas de la même façon : la mozzarella est généralement utilisée en cuisine tandis que le fromage français lui se consomme en plateau. Aussi, ces dernières années, la cuisine italienne et mozzarella sont devenues très tendance.

Si ce n'est pas la fin du fromage français, Fabrice Collier, président du Syndicat normand des fabricants de camemberts (SNFC), s'inquiète quand même de la situation : "Dans les années 80, on produisait en France 180.000 tonnes de camembert dont une partie était exportée, soit deux fois plus qu'aujourd'hui. Avec l'interdiction de toute référence à la Normandie pour les camemberts pasteurisés, nous sommes particulièrement inquiets pour le futur de la filière".

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

 

Tags : News Bien-Être, bien manger, news food