Mourir pour quelques cheveux qui dépassent, c'est ce qu'a connu, le 16 septembre dernier, Mahsa Amini, une jeune iranienne de 22 ans. Elle est décédée suite à son interpellation par la police religieuse. Sa disparition (celle de trop) a mis le feu aux poudres et a poussé les Iraniennes à se battre, une bonne fois pour toutes, pour leur liberté

Dans la rue, elles se dévoilent la tête, montrant à tous leurs cheveux, symbole ultime d'impudeur dans l'ancienne Perse. Elles se battent chaque jour (épaulées par des hommes) pour qu'on leur laisse le choix : le choix de se voiler ou non, le choix de pouvoir s'habiller comme elles veulent, de pouvoir danser, de rire aux éclats en public ou encore d'avoir le droit de se défendre.

Ainsi, depuis quelques semaines déjà, des Iraniennes et des Iraniens se battent au nom de la liberté. Les victimes se comptent déjà par dizaines, mais l'envie et la colère ne semblent pas s'effacer. Pour certains spécialistes, ce n'est que le début d'un vaste mouvement de contestation qui pourrait s'étendre dans l'ensemble des pays du Moyen-Orient (de l'Afghanistan à l'Irak).

Malgré les coupures d'Internet et la répression virulente dans le pays, le mouvement a dépassé les frontières et les messages de soutien ne se sont pas fait attendre. De nombreuses personnes ont, elles aussi, coupé leurs cheveux (symbole de cette rébellion) pour exprimer leur solidarité envers les Iraniennes. Anonymes et célébrités se sont ainsi positionnées pour diffuser le message et mettre en lumière la situation actuelle en Iran.

 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par SOUTIEN FEMMES IRAN (@soutienfemmesiran)

 

Les personnalités féminines françaises ont elles aussi rejoint le mouvement

Le 5 octobre dernier, une vidéo a été publiée sur un compte Instagram fraîchement créé : @SoutienFemmesIran. Sur cette page, on retrouve le hashtag #HairForFreedom, des messages de soutien de la part d'avocates, mais aussi de la part de personnalités publiques.

Dans une vidéo de 2 minutes, accompagnée de la version perse de "Bella ciao" (un chant initialement chanté par les résistants italiens de la Seconde Guerre mondiale), des actrices, chanteuses, journalistes, comédiennes, humoristes se sont toutes unies pour rendre hommage à ces femmes qui, chaque jour, se battent pour leur liberté. Parmi la myriade de personnalités, on retrouve Angèle, Juliette Binoche, Isabelle Huppert, Charlotte Gainsbourg, Jane Birkin, Juliette Armanet, Marion Cotillard, Muriel Robin et beaucoup d'autres.

 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Les Éclaireuses (@leseclaireuses)

 

Une vidéo forte, poignante, pour informer et diffuser un message essentiel : aujourd'hui, en 2022, il y a encore des femmes qui luttent pour être libres et c'est notre devoir de ne pas les oublier.

Les Éclaireuses

 

Tags : News, News Société