Voici le terrrible fait divers qui a inspiré 'La nuit du 12', le film multirécompensé aux César 2023

Alice Legrand 01 mars 2023

Ce film policier réalisé par Dominik Moll a été récompensé par six César ce vendredi 23 février. Il est inspiré de la terrible histoire de Maud Maréchal, 21 ans, brûlée vive en Seine-et-Marne.

« Elle s’appelait Maud », a déclaré Dominik Moll en fin de son discours de remerciement. C'est une histoire non résolue qui a inspiré le réalisateur du film "La nuit du 12", ce film multirécompensé lors de la cérémonie des César la semaine dernière. Il a voulu avoir "une pensée pour la vraie victime de l'affaire qui a donné lieu au film".

L'histoire fictive de ce film est en fait inspirée de ce qui est arrivé à une jeune femme, Maud Maréchal, qui a été retrouvée brûlée vive en Seine-et-Marne dix ans auparavant, raconte Le Parisien. L'auteur de ce féminicide, qui a eu lieu la nuit du 13 au 14 mai 2013 à Lagny-sur-Marne, ne sera jamais retrouvé.

La jeune femme est retrouvée brûlée vive

Employée en tant que serveuse dans un restaurant, elle participe ce soir-là à une soirée chez un voisin, en compagnie de son frère Nicolas. La jeune femme quitte les lieux en dernier, vers 2h30 du matin. Elle n'a que quelques mètres à parcourir pour rentrer chez elle, pourtant elle fait "une mauvaise rencontre". Une heure plus tard, la police fera la macabre découverte de son corps calciné sur le trottoir.

L’autopsie confirme plus tard que la jeune femme est morte brûlée vive. Son agresseur aurait mis le feu à son corps après l'avoir aspergé d'essence. Ce terrible drame a chamboulé tout le quartier, que ses habitants décrivaient alors à l'époque comme le plus calme de la ville.

À l'époque, on ne parle pas encore de "crimes sexistes" ou de féminicides. Mais aujourd'hui, on peut le considérer comme tel. L’association "Ni putes ni soumises " dénonçait d'ailleurs un acte de barbarie.

La piste d'une déception amoureuse reste sans réponse

Au moment des faits, les enquêteurs de la brigade criminelle de Versailles expliquent au Parisien : " Même si ce n’est, à ce stade de l’enquête, pas avéré, ce genre de procédé résulte souvent d’une déception amoureuse". Les policiers ont en effet très peu d’éléments, et il est compliqué pour eux de creuser des pistes intéressantes. Il n'y a pas de caméra de vidéosurveillance, pas de données téléphoniques exploitables, pas de témoins.

La famille de Maud Maréchal organise une marche silencieuse le samedi 25 mai. Portant un tee-shirt à l'effigie de la victime, près de 500 personnes (amis, élus, voisins ou inconnus) défilent en hommage à Maud.

Maud est connue pour avoir eu beaucoup de conquêtes masculines, et elle aurait fréquenté quelques hommes ayant des problèmes psychiatriques. Peut-être que l'un aurait pu s'en prendre à elle par jalousie... Cependant, aucun des suspects n'est confondu et l'enquête continue. L'affaire n'a pour l'instant pas été résolue, et le meurtrier, lui, court toujours.

 

Tags : féminisme, Cinéma, Fait Divers

Suivez Alice à travers ses articles bien-être, lifestyle et société. Avec elle, chaque lecture est une invitation à découvrir de nouvelles choses, adopter de nouvelles habitudes de vie et décrypter les dernières tendances bien-être.

Vous aimerez aussi

Top de News

Sur le même sujet

De la même auteure

Prête à être
éclairée ?

Recevez la dose d'inspiration
qui change la donne !