Poor Britney ! 

Ce mercredi 23 juin, la pop star américaine a pris la parole devant le tribunal pour demander de lever sa tutelle imposée par son père depuis 2008. Britney Spears révèle sa grande souffrance et dépression qu'elle a subie. Découvrez son témoignage glaçant et poignant. 

Britney Spears : "traumatisée" par la tutelle imposée par son père 

Sous tutelle de son père depuis 2008, Britney Spears s'est exprimée pour la première fois à ce sujet devant le tribunal à Los Angeles ce mercredi. C'est un témoignage choc qui a été révélé par la chanteuse américaine. 

Alors qu'elle n'avait pas pris la parole à ce sujet depuis des années, les journalistes et le mouvement #FreeBritney ont demandé à ce que le tribunal mette en place un flux audio pour que ses révélations soient partagées au monde entier. 

"Je veux juste reprendre ma vie, ça fait treize ans et ça suffit", déclare-t-elle dès le début de l'audience qui s'est tenue à distance. Britney Spears s'est exprimée pendant près de 20 minutes sur les abus et la souffrance qu'elle a subis ces dernières années. Pour ensuite demander à la juge de lever sa tutelle qui lui fait plus de mal que de bien. Car oui, alors qu'elle semble heureuse et épanouie dans ses vidéos de danse partagées sur son compte Instagram, Britney Spears est bien loin de cette image. Elle s'explique :  "J'ai menti, j'ai dit au monde entier que j'allais bien et que j'étais heureuse. C'était un mensonge. J'étais dans le déni. J'étais sous le choc. J'étais traumatisée. Fais semblant jusqu'à ce que j'arrive vraiment mais maintenant je vais vous dire la vérité, ok ? Je ne suis pas heureuse, je ne dors pas, je suis tellement en colère et je suis déprimée". 

La chanteuse américaine a également ajouté qu'elle pleurait tous les jours et a souligné que sa tutelle était "abusive". Elle se sent "traumatisée" et "déprimée". 

Britney Spears : "Je mérite d'avoir une vie"   

Mise sous tutelle après sa descente aux enfers, la pop star américaine entretient de relations difficiles avec son père. Mais avec des conditions strictes prises par celui-ci, elle ne peut vivre sereinement et espérer fonder une famille. Car oui, sa tutelle lui impose de porter un stérilet et donc elle ne peut tomber enceinte. 

En couple avec Sam Asghari depuis 2016, Britney Spears s'est exprimée avec émotion sur son impossibilité d'avoir un enfant devant le tribunal : "Je veux être capable de me marier ou d'avoir un bébé. Ce n'est pas le cas avec la tutelle. J'ai un stérilet donc je ne peux pas tomber enceinte. Je veux enlever ce stérilet et essayer d'avoir un autre bébé mais cette équipe m'empêche d'aller chez le docteur pour le faire retirer parce qu'ils ne veulent pas que j'ai un enfant. Je suis fatiguée de me sentir seule. Je mérite les mêmes droits que n'importe qui d'avoir un enfant, une famille, ces choses et bien plus encore. Je mérite d'avoir une vie". 

Dans un communiqué, Jamie Spears, le père de la chanteuse, a déclaré être désolé de voir sa fille dans une telle souffrance, qu'il l'aimait et qu'elle lui manquait. Mais ces excuses vont réussir à faire changer les choses ? Affaire à suivre... Une chose est sûre, il faudra du temps et bien plus que des excuses pour la chanteuse pour espérer pardonner à son père. 

Une vague de soutien pour la chanteuse 

Suite à cette déclaration devant le tribunal, les membres du mouvement #FreeBritney n'ont pas manqué d'apporter leur soutien à la pop star américaine. Une marche dans les rues de Los Angeles mais également des photos partagées sur les réseaux avec cet hashtag ont été orchestrées. Les fans sont persuadés qu'elle est maintenue contre son gré sous cette tutelle et qu'elle ne cesse d'envoyer des appels à l'aide sur son compte Instagram. Car oui, rappelons que Britney Spears avait partagé une vidéo d'elle en train de danser sur la musique de la chanteuse française Indila 'SOS'. De quoi alarmer sa communauté ! 

Maintenant, il ne reste plus qu'à attendre le verdict de la juge qui a annoncé que son recours sera examiné prochainement. 

Les Éclaireuses 

 

 

 

 

Tags : people, News