Nous le savons toutes, la chanteuse Britney Spears a dû vivre depuis 2008 sous la tutelle de son père. Les raisons ? L’interprète de Baby One More Time n'était apparemment pas assez stable psychologiquement pour se gérer elle et sa famille. Les conséquences ? Un écart de la part de Britney Spears et la star ne pouvait plus voir ses enfants. 

Aujourd’hui, après 13 ans de tutelle, des manifestations de soutiens avec le #FreeBritney et de nombreux passages à la cour, Britney Spears n'a plus à vivre sous l'autorité de son père Jamie Spears. Plus les jours passent, plus on découvre que son père n'a rien commis d'éthiquement acceptable pour soi-disant protéger sa fille. 

Britney Spears et son documentaire par le New York Times

Ce 24 septembre 2021, le documentaire intitulé Controlling Britney Spears a été mis au grand jour, jusqu’à en dévoiler les plus petits (et gros !) secrets de la famille Spears. Alex Vlasov, un ancien membre de la société Black Box Security, affirme que tous les e-mails et SMS reçus par Britney Spears avaient été enregistrés pour que son père puisse les contrôler. 

Son téléphone contenait lui aussi un micro, permettant à Jamie Spears de constamment surveiller les faits et gestes de sa fille. Tout ce que Britney Spears pouvait dire ou faire était commenté par une équipe de surveillance et classé dans des dossiers pour tout rapporter à son père. Il est important de rappeler que si Britney Spears n'a pas donné son accord pour être mise sur écoute, cet acte pourrait être considéré comme une violation de la vie privée, ce qui est donc condamnable ! 

Des relations privées contrôlées par Jamie Spears

Le père de Britney Spears a toujours nourri une sorte d’obsession concernant la vie privée de l'artiste, principalement sur ses relations avec des hommes. La chanteuse n'avait pas le droit d'avoir d'amis et plus particulièrement d'amis hommes sans que son père ne donne son approbation, a déclaré Alex Vlasov. 

"Même dans son lieu sacré, à savoir chez elle, chaque demande était observée et enregistrée. Ses relations intimes étaient étroitement gérées. Britney ne pourrait pas recevoir quelqu’un dans l’intimité de sa maison sans que ces trois personnes ne le sachent (Edan Yemini, Robin Greenhill et son père)", déclare de nouveau Alex Vlasov. Que ce soit avec sa mère, ses amis ou encore son avocat, toutes ses conversations étaient mises sur écoutes pour que Britney Spears ne pratique rien d'illégal qui irait jusqu’à la priver de voir ses enfants. 

Ses garçons étaient donc les grands enjeux de Britney Spears. Tish Yates, l'ancienne costumière de la chanteuse, confie dans le documentaire que Britney Spears avait peur d'être testée positive à la drogue puisqu'elle était passée dans un nuage de marijuana. Sa plus grande peur après ce test était de ne plus pouvoir voir ses fils.

Une nouvelle vie pour Britney Spears

Mais aujourd’hui, tout va mieux pour Britney Spears. À partir du moment où la chanteuse n'était plus sous tutelle, son petit ami Sam Asghari a demandé Britney Spears en mariage ! Il était son petit ami depuis un long moment mais n'a jamais pu faire sa demande auprès de la chanteuse à cause de la tutelle de son père. Aujourd’hui, la chanteuse peut pleinement vivre sa relation avec Sam Aghari et nous sommes très heureuses pour elle ! 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Britney Spears (@britneyspears)

 

Tags : people, buzz, News Divertissement