On croyait être cool et IN lorsque l'on dégainait, à tout bout de message, nos petits GIFs fétiches, ceux tirés de nos films favoris ou même de clips plus ou moins cringes. Au même titre que le "LOL" à la fin d'un message, le GIFs est devenu l'apanage des vieux et de tous ceux qui ne sont pas cools (comprenez, pour les babies du net, toutes les personnes qui ont plus de 25 ans). Ah et d'ailleurs, on va enfin mettre les choses au clair, on dit "JIF" et pas "GUIF"

D'où viennent ce postulat et cette ringardisation du GIFs ? Selon Vice, le roi d'internet, qui a connu son apogée dès les années 10s (de 2000) a perdu de sa superbe à partir du moment où tout le monde a commencé à les utiliser. En somme, c'est comme tout dans la vie, dès que quelque chose n'est plus réservé aux cools kids, ça devient le summum du ring'

Les millenials sont aussi des boomers du net

On pourrait croire que le titre de boomer du web n'est réservé qu'aux utilisateurs de Facebook (aka nos parents, voire nos grands-parents). Pourtant, d'après la jeunesse du net, les nouveaux vieux de la toile, ce sont les millennials, cette génération bénie qui est censée sauver le monde avec des idées nouvelles. Sur Twitter et TikTok, on retrouve des dizaines de vidéos qui se moquent goulument de la passion des enfants de la fin du millénaire pour les GIFs. "Aujourd'hui, les vieux, ce sont aussi les millennials", raconte la journaliste Amelia Tait dans Vice.

Le mème, le nouveau symbole de coolitude des internets

Mais qu'est ce qu'il faut utiliser pour être in ? Sans aucun doute des mèmes, ce sont eux qui ont remplacé, petit à petit, la popularité du GIF. Des comptes Instagram, comme celui de Yugnat999, sont devenus des références en la matière et nourrissent une large communauté d'initiés aimant l'humour noir. Si la part de personnes adhérant à un certain type de mème reste relativement réduite en comparaison des GIFs (parce que la compréhension nécessite quelques bases en culture pop, mode, people...), c'est finalement une bonne chose pour la pérennité du format. Car, s'il y a bien quelque chose qui a tué la popularité des GIFs, c'est bien les gens qui les ont utilisés sans avoir les codes et qui ont "détruit" la portée ou le message initial de certains GIFs. 

 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Yugnat999 (@yugnat999)

 

Mais alors, doit-on arrêter d'utiliser des GIFs pour notre bonne réputation digitale ? 

Tout dépend de vous. Est-ce que vous allez vraiment vous fier à l'avis d'une poignée de personnes nées après 2000 ou pas ? Le choix reste le vôtre. Et, comme tout dans la vie, il y aura forcément un retour de la mode du GIFs dans quelques années. Et, si jamais vous avez décidé d'envoyer valser les conventions et de continuer à GIFer sans vergogne, essayez au moins d'utiliser des GIFs qu'on ne voit pas partout, ça vous démarquera des autres !

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

via GIPHY

 

 

 

Tags : société, food et réseaux sociaux, news technologie, News Société/Tech, News Société