La multiplication humaine n'est pas près de s'arrêter. Si, d'ici 2050, la population de certains pays peut être divisée par 2, d'autres nations beaucoup plus prolifiques ne comptent pas s'arrêter en si bon chemin. C'est officiel, en novembre prochain, nous passerons la barre des 8 milliards d'humains sur terre et, si la pandémie a légèrement mis du plomb dans l'aile à l'expansion démographique, cela n’a pas suffi à créer un véritable ralentissement de la reproduction des populations.

Dans un vaste rapport publié par l'ONU le 11 juillet, de nombreuses estimations et projections ont été émises. Par exemple, la population indienne pourrait bientôt dépasser celle de la Chine qui perdrait son titre de pays le plus peuplé du monde. Mais qu'en est-il du futur ? L'expansion démographique va-t-elle se stabiliser ou continuer à exploser ?

10 milliards d'humains d'ici 2080

S'il est évident que la croissance démographique est plus lente qu'autrefois, nous sommes aujourd'hui à une moyenne de 2,3 enfants par femmes alors qu'en 1950, cette moyenne était de 5,4, cela n'empêchera pas l'humanité de passer le cap des 10 milliards d'humains en 2080. Cette estimation n'est toutefois valable que si l'humain reste à un rythme reproductif similaire à aujourd'hui. Cette estimation ne prend évidemment pas en compte les éventuels phénomènes qui pourraient impacter la population humaine (catastrophes climatiques, pandémies, guerres, pénuries, famines...).

Une augmentation inégale en fonction des nations

Tous les pays ne sont pas égaux face à l'expansion démographique. Si en occident, de plus en plus de pays présentent un taux de natalité inquiétant (on pense notamment au Portugal qui est à 1,42 ou à l'Espagne avec 1,2 enfant par femme), certains pays asiatiques présentent une explosion des naissances. En 2023, l'Inde devrait dépasser la Chine en nombre d'habitants. Aujourd'hui, c'est près de 60% de la population mondiale qui vit sur la zone asiatique (de façon très concentrée sur le continent principal). 

L'autre grande explosion à prévoir se situe en Afrique. L'ONU estime que d'ici 2050, on devrait connaître une explosion des naissances dans la zone subsaharienne. Se pose alors la question de la santé et de la viabilité de ces populations. Avec le réchauffement climatique, certaines zones du continent africain pourraient devenir invivables (par manque d'eau) dans une poignée d'année. La question de la viabilité de ces populations nouvelles dans ces zones du globe sera également centrale dans les années qui viennent.

Pour l'ONU toujours, il y a 8 pays qui pourraient connaître une explosion démographique dans les années qui viennent. Il s'agit de la République démocratique du Congo, du Nigeria, de l'Égypte, de l'Éthiopie, du Pakistan, de l'Inde, des Philippines et de la Tanzanie.

Les Éclaireuses

 

 

Tags : société, News Société