À la recherche de femmes inspirantes ? Vous êtes à la bonne adresse !

Entrepreneuses, actrices, chanteuses, sportives, femmes politiques... Elles composent avec leur métier en mettant leur propre pierre à l'édifice.

Dans une société où les femmes sont bien souvent mises de côté, leurs voix se font entendre malgré les obstacles qui ont traversé leurs vies. Ce que nous partageons c'est d'être au départ des femmes pleines d'ambition et de projets.

Leurs atouts ? Elles sont intelligentes, motivées, belles et n'ont pas froid aux yeux pour arriver à leurs objectifs. De vraies Girls Boss finalement !

En partant de rien, elles ont peu à peu gravi les échelons : castings, écoles, entreprises. Elles n'ont pas eu peur de saisir leur vie à pleine main pour se réaliser en tant que femme et patronne. La détermination et la persévérance sont leurs mots-clés ! Rien n'a pu les freiner dans leur quête de carrière et c'est particulièrement en ça qu'elles nous fascinent chaque jour.

Bien sûr, elles ne sont pas devenues célèbres du jour au lendemain. Leurs rêves se sont réalisés à force de travail et de courage. De Simone Veil à Joséphine Baker en passant par Emma Watson et Beyoncé, les femmes ont une influence dans le monde entier. Leur pouvoir traverse les époques. Certes, ce sont des stars, des symboles, mais leur manière d'être fait qu'elles sont uniques en leur genre. À travers leur notoriété, ces grandes dames font passer des messages qui leur tiennent à cœur et soutiennent des causes pour rendre leur environnement meilleur.

Aujourd'hui, on s'arrête sur le CV d'une actrice connue par tous et par toutes, celui d'Ellen Pompeo ! Passée de derrière le comptoir d'un bar de Miami aux caméras d'une des séries les plus connues du paysage télévisuel, Ellen Pompeo est la femme qui nous inspire aujourd'hui.

Enjoy,

Les Éclaireuses 

 

Une enfance douloureuse

 
Née le 10 novembre 1969 au Massachusetts, Ellen Pompeo grandit au sein d'une famille nombreuse composée de cinq frères et sœurs. À l'âge de quatre ans, la petite dernière de la fratrie perd sa mère. Ce traumatisme est une blessure profonde que l'actrice garde enfouit en elle. En 2016, un article lui est consacré dans le magazine "Good Housekeeping". Elle se confie : "Ma vie a commencé par une tragédie." Ainsi, c'est avec cette difficile épreuve qu'Ellen se forge un caractère de débrouillarde. Elle découvre le cinéma hollywoodien lors de ses premiers visionnages des films de Marylin Monroe et Bettes Davis. Rien que ça !
 
 
Lors de son vingtième anniversaire, Ellen prend son courage à deux mains et quitte Boston pour tenter sa chance sur les planches. Malheureusement, New York n'est pas très accueillant et les propositions de casting ne courent pas les rues. Côté cœur, la jeune femme partage sa vie avec Andrew Rosenthal, un photographe de mode. 
 

Ses débuts devant la caméra

-

 
Alors que l'Américaine perd espoir faute de castings, un agent la repère et lui fait tourner des publicités pour L'Oréal. Peu après, Ellen décroche son premier rôle dans un épisode de "New York Police Judiciaire". Malgré ce premier bain dans le monde convoité du cinéma, elle tente le tout pour le tout et part s'installer à Los Angeles, ville des anges. En 2002, sa carrière prend un nouveau tournant lorsqu'elle participe au film "Moonlight Mile" aux côtés de Jake Gyllenhaal, Susan Sarandon et Dustin Hoffman. La petite fille de Boston atteint pas à pas son objectif.
 
Elle fait des apparitions furtives dans le film de Steven Spielberg "Arrête-moi si tu peux" ou dans diverses séries télévisées telles que "Strangers with Candy", "la Famille Green" ou "Friends". Lorsqu'elle tourne dans le Marvel "Daredevil", son personnage est coupé au montage juste avant la sortie. Bilan : les rôles sont très souvent secondaires pour Ellen, elle en veut plus. Ce qu'elle souhaite ? Avoir la place qui va changer sa vie et la propulser sur le devant de la scène.

"Grey's Anatomy", un ticket pour le succès 

-

 
En 2005, Ellen Pompeo décroche le rôle de plus important de sa carrière. Elle devient Meredith Gray dans la série créée par Shonda Rhimes "Grey's Anatomy". Son personnage est interne à l'hôpital de Seattle Grace. La série plaît beaucoup au public et donne une notoriété sans borne à Ellen Pompeo. De plus, sa romance avec Patrick Dempsey, alias Dr Shepherd, affole les fans du monde entier. Grâce à son talent, Ellen remporte en 2007 le Satellite Award de la meilleure actrice dans une série télévisée dramatique. Fini les seconds rôles pour la jeune femme d'origine italienne !
 
En 2013, elle reçoit le People's Choice Award de la meilleure actrice prouvant ainsi l'attachement du public. Ellen n'a plus de barrières et après plusieurs saisons, elle commence à produire des épisodes de la série. Son travail est récompensé lors du 300e épisode, quand elle est nommée officiellement productrice de "Grey's Anatomy". N'aimant pas la routine, l'interprète de Meredith coproduit aussi la série de Shonda Rhimes "Station 19".
 
En 2022, la star a affirmé vouloir s'éloigner un peu de son personnage pour s'engager sur d'autres projets. En effet, elle serait la tête d'affiche d'une nouvelle série produite par Hulu. Pas d'inquiétude, elle fera quelques scènes furtives dans "Grey's Anatomy" tout en laissant la place à d'autres personnages.
 

Une vie privée protégée

 
Malgré sa célébrité fulgurante, Ellen Pompeo garde une place très importante pour sa vie de famille. Mère de trois enfants et mariée au producteur Chris Every, la femme de 52 ans a construit un cocon pour combler le vide de son enfance. Dans le podcast "Jemele Hill is Unbothered" sur Spotify, elle raconte à quel point une vie saine à la maison était plus importante que sa carrière. Après la perte de sa mère très jeune, Ellen s'accorde un peu de bonheur accompagnée de ses proches. Elle publie souvent des vidéos de ses enfants sur ses réseaux sociaux en partageant des moments de vie avec sa communauté.  
 
Ellen Pompeo a encore de nombreux projets, elle veut tester de nouveaux domaines et multiplier les expériences dans les séries en streaming. 
 
Une vraie Girl Boss !
 
 

 

Tags : people, série, C'est qui la Boss