Quel est le plus grand obstacle des relations amoureuses : la distance ? Le timing ? L'infidélité ? Pour Gwyneth Paltrow, rien de tout ça. Pour elle, la réponse est très simple, ce sont les enfants qui gâchent les relations amoureuses. C'est une information qui va sûrement ravir les deux enfants de la papesse du bien-être, mais elle a été claire : pour elle, l'arrivée d'un bébé dans un couple est ce qu'il y a de pire pour perturber la stabilité de la relation. 

Elle s'est exprimée sur le sujet dans son podcast Goop, dans l'épisode où l'invitée était Katy Perry. Les deux femmes (toutes les deux mamans), ont évoqué toutes les perturbations provoquées par l'arrivée de leurs petites têtes blondes. 

"Je ne me suis plus jamais sentie seule après avoir eu Apple" a ainsi déclaré Gwyneth, une phrase qui ne fait que souligner à quel point les femmes se retrouvent parfois seules et démunies à l'arrivée du premier enfant. Une déclaration complétée par Katy Perry qui pense que "si les deux personnes dans la relation sont prêtes à faire le travail, alors ce sera beaucoup plus facile".

Comme quoi, la charge mentale des femmes n'échappe à personne, pas même aux célébrités.

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Gwyneth Paltrow (@gwynethpaltrow)

La parentalité, un sujet central dans le podcast Goop

Ce n'est pas la première fois que Gwyneth Paltrow aborde le sujet de la parentalité avec ses invitées. Elle a déjà abordé le sujet de nombreuses fois, récoltant au passage des témoignages forts, parfois croustillants, qui prouvent que les people sont en fait des mères comme les autres, avec leurs doutes et leurs craintes. 

Par exemple, lorsque Kim Kardashian a été invitée dans le podcast, elle ne s'est pas privée de parler de sa relation avec ses enfants, mais surtout de son envie de retrouver un partenaire de vie après son divorce avec Kanye West (qui s'est remarié depuis). C'est avec plein d'espoir que la star du clan Kardashian a déclaré "Je fantasme dans ma tête, comme si la quatrième fois était la bonne. Ça va marcher."

Un questionnement sur l'implication des pères dans l'éducation des enfants ? 

Il est évident que l'on peut ouvrir le débat et prendre les déclarations de la papesse du wellness comme un point de départ. Pourquoi est-ce qu'elle considère que l'arrivée d'un enfant peut s'avérer destructrice pour le couple ? À cause de la charge mentale - évidemment - couplée avec le post-partum, mais ça peut également être lié à l'implication du père dans les premiers mois de la vie de l'enfant et plus globalement dans l'éducation de manière générale. 

Plusieurs études soutiennent que les hommes sont également impactés par l'arrivée d'un bébé et qu'ils peuvent aussi souffrir de dépression post-partum. Si leur peine n'est pas forcément liée à des traumatismes physiques, le chamboulement dans le rythme, ajouté au rythme de sommeil perturbé, n'est pas une partie de plaisir, même pour les hommes. Une récente étude de l'Inserm a d'ailleurs prouvé que le congé paternité permettrait de réduire les cas de dépression chez les jeunes papas. Pendant cette période de break, le jeune papa peut créer du lien avec l'enfant et surtout épauler la mère dans les tâches quotidiennes.

Le problème aujourd'hui, c'est que trop peu de pays accordent une importance au congé paternité. Si en France, les pères peuvent prendre jusqu'à 25 jours de congé, en Allemagne par exemple, il n'y a aucun jour dédié, tout comme aux USA (cela varie en fonction des états). Il reste donc encore un gros travail d'éducation pour permettre aux familles de créer un environnement sain à l'arrivée du bébé en se libérant de toutes les éventuelles contraintes extérieures. 

Ainsi, aussi léger soit-il, le podcast de Gwyneth Paltrow a au moins le mérite d'ouvrir le débat, et c'est déjà une très bonne chose. 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Gwyneth Paltrow (@gwynethpaltrow)

 

Tags : people, parents, News People