"Chéri(e), on va voir quoi au ciné ce week-end ?"

Chaque fois, c'est la même histoire. Alors que l'on arrive à tomber d'accord sur le restaurant où l'on va dîner, arrive le moment où il est l'heure de filer au ciné. On a beau décortiquer la programmation de tous les côtés, on ne parvient pas à se décider une fois devant le guichet... 

Et puis, il faut bien se l'avouer. Au bout de 5 minutes de visionnage, on est déjà parties dans les bras de Morphée. Alors, comme nous vivons toutes cette même galère, on a décidé de vous venir en aide en vous dévoilant le film qu'il ne faut surtout pas manquer ce mois-ci : "Babylon".  

Véritable chef-d'œuvre du 7ème art, le nouveau film de Damien Chazelle nous offre un voyage dans le temps spectaculaire aux débuts d'Hollywood, avant l'apparition du cinéma parlant, dans les années 1920. Avec des personnages aussi emblématiques qu'époustouflants, on suit autant leur ascension que leur chute où décadence et folie n'avaient aucune limite. 

Mais c'est sans oublier la présence d'un jeune mexicain, Manny, qui tente de trouver sa place dans cette industrie qui le fascine jusqu'à lui faire oublier d'où il vient. À travers ce film, on passe par toutes les émotions, et c'est ce qui en fait une belle aventure de 3h qui nous laisse bouche bée. Ce long-métrage aussi poignant qu'intense promet de marquer les esprits à tout jamais.

Allez, promis, on ne va pas vous spoiler, seulement vous donner l'eau à la bouche en vous offrant 5 bonnes raisons d'aller voir "Babylon" dès maintenant au cinéma !

Enjoy, 

Les Éclaireuses

1. Un film qui montre les dessous d'Hollywood

 Babylon - Les Éclaireuses

Alors que l'industrie hollywoodienne nous a toujours fait rêver, voilà que le réalisateur de "Babylon", Damien Chazelle, nous dévoile les dessous du cinéma dans les années 20. Et nous ne sommes pas au bout de nos surprises... On suit notamment deux vedettes du cinéma, dont l'une va voir sa carrière décoller grâce à son premier rôle muet, tandis que le second plonge tout droit dans l'oubli au fil des années. La première se nomme Nellie LaRoy, une actrice en devenir que tout Hollywood s'arrache grâce à son talent fou pour l'acting. Le second, c'est Jack Conrad, une vedette du cinéma muet qui voit les portes du succès se fermer petit à petit, notamment lors de l'arrivée du son dans les films. Mais c'est à travers les yeux de Manny Torres, un jeune valet des soirées mondaines où le Tout-Hollywood des années 20 est convié, qu'on découvre un monde de frénésie, au bord du gouffre, jetant son dernier souffle dans les excès de la nuit en tout genre.   

Mais ce n'est pas tout. "Babylon" nous offre un spectacle démesuré où l'on voit les différents corps de métier du cinéma montrant l'énergie et la fureur sur un plateau de tournage d'un film muet. Le film démontre ainsi brillamment que l'on pouvait aussi bien trouver la gloire que perdre la raison... 

2. Pour son ambiance intense et frénétique

 Babylon - Les Éclaireuses

Les premières minutes du film nous donnent le ton pour les 3h restantes, avec une immense orgie dans le manoir d'un dirigeant de studio où, à tous les étages, les corps se mêlent dans un bain de luxure et de stupéfiants. Si l'énergie que l'on ressent dans "Babylon" est aussi intense, c'est pour sa représentation parfaite de la frénésie pendant la période éclectique d'Hollywood. Entre fêtes démesurées, jeu bohème et décadent sans oublier les tournages chaotiques, tout y est pour nous plonger dans les années 20 avec succès. Le film est une véritable prouesse artistique et esthétique, qui nous en met plein les yeux. Malgré la présence de scènes pour le moins bouleversantes, nous avons été séduites par l'univers déchaîné et envoûtant de "Babylon"...

Le film nous fait vivre une aventure intense où rires, choc et éblouissement sont mêlés. On y trouve le parfait équilibre entre comédie, absurdité et tragédie, et c'est ce qui fait de "Babylon" un véritable chef-d'œuvre du 7ème art.

3. Un film qui fait écho à celui de Tarantino...

 Babylon - Les Éclaireuses

"Babylon" suit donc trois personnages qui tentent de se faire une place dans le paysage hollywoodien. Mais ce n'est pas la première fois que l'on voit au cinéma ce même scénario, avec les mêmes vedettes. Car oui, le long-métrage de Damien Chazelle fait écho au film phénomène de Quentin Tarantino "Once Upon a Time... in Hollywood", sorti en 2019. Avec en tête d'affiche Margot Robbie et Brad Pitt, ce dernier nous plonge dans les années 70, qui, à travers l'amitié d'un acteur et son cascadeur, filmait la fin d'un certain Hollywood.

Malgré la différence de temporalité qui réside entre les deux films, on assiste tout de même à une similitude dans son intrigue. Mais cela ne nous empêche en aucun cas d'apprécier profondément et de ressentir de nouvelles sensations en regardant "Babylon" dans une salle de ciné. Les tableaux se veulent uniques et l'univers ultra-frénétique. Seulement voilà, la singularité de "Babylon" vient de la place qu'occupe la musique dans le long-métrage, qui rythme tout le synopsis. On vous en dit un peu plus dans le point suivant...

4. Pour sa bande originale puissante qui rythme tout le film

 Babylon - Les Éclaireuses

C'est bien connu. La musique détient une grande place dans les films de Damien Chazelle. Et pour cause, nous avons pu le voir notamment dans "La La Land", long-métrage ayant propulsé le réalisateur sur le devant de la scène, qui entre dans le genre comédie musicale. Car oui, avec les chansons iconiques et les mélodies rythmiques, Damien Chazelle nous offre des moments forts, où la vie chantée dévoile des sentiments avec une grande sincérité. 

Alors même si "Babylon" n'est pas une comédie musicale, le réalisateur a tout de même placé la musique au centre du scénario. En effet, dès qu'il débute l'écriture de celui-ci, il pense directement aux mélodies et thèmes qu'il va traiter. Racontant les origines de Hollywood, la musique se doit d'être aussi folle que les années 20. Et on peut dire que c'est réussi. En effet, "Voodoo Mama" vient rythmer la grande fête au début du film, lorsque Nellie LaRoy se déchaîne sur la piste de danse. Puis, "Call Me Manny" est entendu quand Manny Torres est propulsé dans le tourbillon d'un nouveau job. La musique est perçue comme un personnage à part entière, qui accompagne les personnages durant les 3h de film. Elles se veulent aussi entraînantes que puissantes, intensifiant ainsi tout l'univers de "Babylon".

5. Pour son casting 5 étoiles

 Babylon - Les Éclaireuses

Si le film promet d'être un succès par son univers, on ne peut négliger son casting 5 étoiles. Effectivement, en tête d'affiche, on retrouve notamment Margot Robbie, qui interprète Nellie LaRoy, la jeune actrice à en devenir, aux côtés de Brad Pitt dans le rôle de Jack Conrad, vedette du cinéma muet. Ces deux acteurs nous livrent des prestations de grande classe, qui nous laissent bouche bée. Même si leur statut d'icône de la sphère cinématographique n'est plus à prouver, leurs rôles dans ce dernier chef-d'œuvre de Damien Chazelle sont juste grandioses. Mais celui qui s'impose comme une véritable révélation, c'est Diego Calva. Il interprète Manny Torres, le jeune mexicain fasciné par l'industrie du cinéma. On y découvre ce monde à travers ses yeux qui est tout nouveau pour lui. Avec son visage poétique et son regard innocent, l'acteur a réussi à faire évoluer son personnage avec brio, devenant plus mûr et plus cruel au fil du long-métrage. 

 

Tags : people, film, Cinéma