Aux États-Unis, dans un établissement scolaire du New Hampshire, une employée s’est fait virer pour « faute grave ». La faute grave ? Avoir servi un repas à un élève qui n’avait pas d’argent ce jour pour se le payer.

Pour Bonnie Kimball, la cantinière, il n’y avait aucun problème. Elle connaissait bien l’enfant et savait pertinemment qu’il pourrait rembourser ce fameux repas dès le lendemain. D’autant que, pour elle, il n’était pas envisageable de laisser un élève le ventre vide alors qu’il avait faim.

Pourtant, quelques jours après cet événement, les répercussions sont grandes… Bonnie Kimball est licenciée et reçoit une lettre qui lui explique la raison de cedit licenciement : « Le 28 mars, un chef de district était sur place et a vu un élève traverser la file avec plusieurs produits alimentaires que vous ne lui avez pas fait payer. Ceci constitue une violation stricte de nos procédures de traitement des espèces, de notre politique de facturation des écoles et de la réglementation fédérale régissant les repas gratuits ».

Sachez que l’élève en question avait bel et bien remboursé la somme qu’il devait, à savoir 8 dollars. Mais le patron de Bonnie Kimball avait déjà pris sa décision. Cette cantinière a donc été licenciée du jour au lendemain après 4 ans de bons et loyaux services dans l’établissement.

Les Éclaireuses

-