Au Portugal, une femme en état de mort cérébrale a été maintenue en vie artificiellement pendant plus de 50 jours pour que son bébé puisse naître à terme.

Catarina Sequeira, 26 ans, a accouché d’un garçon par césarienne. Une naissance rarissime, qui qualifie le petit Salvador de « bébé miracle ».

La maman était dans sa 19ème semaine de grossesse, lorsqu’une violente crise d’asthme a poussé les médecins à la plonger dans le coma avant que sa mort cérébrale ne soit déclarée quelques jours plus tard…

Durant 56 jours, les médecins ont réussi à préserver la vie ainsi que la santé du fœtus. Ils avaient fixé une date pour opérer la maman par césarienne, mais n’ont pu la respecter à un jour près suite aux signes de « détérioration respiratoire » qu’elle présentait.

Selon l’obstétricienne Marina Moucho dans le quotidien portugais Record : « Le bébé ne souffrait pas, mais certains problèmes ont surgi […] et il a été décidé de mettre fin à la grossesse ».

Si le bébé est né prématuré à 1,7 kg au centre hospitalier de Sao Joao, il était néanmoins en aussi bonne santé que « tout autre bébé prématuré au même stade de gestation », a également déclaré le quotidien. Le père prénommé Salvador, qui lui est toujours présent, a assuré qu’il s’occuperait de ce « bébé miracle ».

Le cas est rare, mais pas unique puisqu’en juin 2016, une femme qui se trouvait également en état de mort cérébrale depuis le mois de février avait pu donner naissance à un petit garçon de 2,3 kg après 32 semaines de grossesse.

Les Éclaireuses

-