Bientôt la fin de la tenue de tennis blanche à Wimbledon ?

Noa Gonzo Rombo 04 juillet 2022

Alors que le tournoi de tennis de Wimbledon se déroule actuellement jusqu'au 10 juillet prochain, des voix féminines se sont élevées pour la fin de la traditionnelle tenue blanche...

Si vous êtes fans de tennis, vous savez que chaque tournoi du Grand Chelem à sa particularité : en France, à Roland-Garros, c'est la terre battue tandis que le tournoi de Wimbledon se distingue par son gazon vert et ses très célèbres tenues traditionnellement blanches. À l'origine, cette couleur avait été choisie pour éviter de voir les taches de sueur sur les joueurs et les joueuses. Aujourd'hui, c'est aussi à cause d'une affaire de tache que les joueuses de tennis demandent la fin de cette tradition de moins en moins adaptée. On vous explique.

Une tenue blanche inadaptée aux périodes de menstruations des joueuses

C'est la joueuse de tennis Alicia Barnett qui s'est d'abord exprimée sur le sujet. D'après elle, en plus de souffrir des symptômes liés à ses menstruations sur le court, elle s'inquiète souvent de sa tenue blanche. Un stress qui peut parfois impacter directement son jeu : "Votre corps se sent plus lâche, vos tendons se relâchent, parfois vous vous sentez beaucoup plus fatiguée et votre coordination est plus difficile. Moi, je me sens vraiment déprimée et il est difficile de trouver la motivation nécessaire pour jouer."

Mais la joueuse britannique n'est pas la seule à prendre la parole. Sur Twitter, Mónica Puig, médaillée d'or aux Jeux olympiques, s'est aussi exprimée.

En plus du stress mental, la joueuse portoricaine évoque aussi le manque d'attention portée à ce genre de problématique. Cette règle qui date de 1877 avait aussi pour but d'effacer toute trace de classe sociale entre les joueurs et de leur permettre de jouer sur un pied d'égalité...

Une problématique qui soulève d'autres questionnements sur le règlement

Déjà en mai dernier, la joueuse chinoise Qinwen Zheng avait déclaré à Roland-Garros que ses règles avaient eu raison de son jeu. Les crampes et autres symptômes ne lui permettaient pas d'être à 100% dans ses différents matchs.
Autre problématique, le livre de règles du Grand Chelem 2020 indique que les joueurs, peu importe leur sexe, ne peuvent prendre qu'une seule pause durant le match pour aller aux toilettes ou changer de tenue. Une règle qui désavantage (encore une fois) grandement les femmes en période de menstruation.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

Tags : News, news sport, News Société

Vous aimerez aussi

Top de Sport

Sur le même sujet

De la même auteure

Prête à être
éclairée ?

Recevez la dose d'inspiration
qui change la donne !